Aller au contenu principal

Fièvre porcine africaine, la biosécurité avant tout

Empêcher la fièvre porcine africaine (FPA) d’entrer dans nos élevages, c’est l’objectif majeur que se fixe toute la profession au travers de la mise en place de mesures efficaces de biosécurité.

La création d'un sas sanitaire à l'entrée de l'élevage (ici, au Gaec Coat-Bihan à Plédéliac, Côtes-d'Armor) est une mesure simple à mettre en oeuvre pour protéger l'élevage de contaminations extérieures.

La fièvre porcine africaine est une maladie redoutable. Sa forte létalité condamne pratiquement 9 porcs sur 10 contaminés par le virus (page 16). Même si sa contagiosité semble moins importante que d’autres maladies comme la fièvre aphteuse ou la peste porcine classique, sa progression géographique régulière constatée en Europe de l’Est, et plus récemment en Chine, démontre que ses vecteurs de transmission sont difficiles à maîtriser. Et que l’homme est le principal responsable des contaminations en élevage. C’est notamment vrai dans les pays où les petites fermes familiales de quelques animaux sont encore nombreuses (page 23). Ces petits paysans, peu sensibilisés aux mesures de biosécurité, véhiculent involontairement le virus par leurs pratiques d’élevage et leur mode de vie, proche de la faune sauvage. Il ne faut pas non plus sous-estimer le rôle des denrées alimentaires contaminées, qui sont probablement à l’origine de l’apparition des cas de FPA en Belgique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

 © D. Poilvet
Cinq points clés pour sevrer les porcelets sans artifices
Philippe Heughebaert et sa cheffe d’élevage Marion Fortin ont mis en place une conduite d’élevage rigoureuse pour permettre à…
 © J.Guichon
Une éleveuse aux petits soins pour ses truies
Parler, toucher, caresser, gratter… un véritable programme de thalassothérapie attend les cochettes et les truies de Cindy Da…
Des aides à l’investissement sur les couvertures de fosses et le matériel d’épandage
Depuis hier, 4 janvier 2021, les exploitants agricoles peuvent déposer un dossier de demande d’aide au renouvellement des…
Le bâtiment est conçu pour apporter un maximum de lumière naturelle. © B. Plesse
Un élevage bien-être Cooperl pour approvisionner Bordeau Chesnel

« Maximiser le bien-être animal et minimiser son impact environnemental », tels sont les deux engagements forts…

Images L214 de porcs décomposés : les explications de la Cooperl
Des images de L214 montrent des cadavres de cochons dans un état de décomposition avancé. Ces images ont été prises dans un…
Nombre de porcs mâles entiers abattus par pays en Europe (en million)  © Ifip
Un tiers des porcs mâles élevés en Europe n’est pas castré
L’Ifip estime le nombre de porcs mâles non castrés en Europe à 45 millions en 2020, en progression de 30 % depuis cinq ans.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)