Aller au contenu principal

Évolution positive des volumes chez Cirhyo

Philippe Chanteloube, Francis Le Bas (président) et Gérard Dutois, les dirigeants de Cirhyo
© D.R.

En 2018, la coopérative Cirhyo basée à Montluçon, dans l’Allier, a commercialisé 1,3 million de porcs charcutiers, un volume en hausse de 3,4 % sur un an. Ces porcs ont été produits par 572 adhérents, détenant 62 959 truies. La taille moyenne des exploitations progresse, avec 358 truies présentes par élevage. Les filières de qualité tiennent une place importante : 210 500 porcs en filière non OGM (+2,5 %), 144 643 porcs en filière label rouge (+2 %) et 21 148 porcs bio (+3,8 %). Cirhyo est particulièrement ambitieux sur ce dernier créneau, avec un objectif de 50 000 porcs charcutiers bio en 2022. Les dirigeants de la coopérative soulignent l’importance de leur partenariat avec la société Tradival qui détient les abattoirs de Lapalisse, dans l’Allier, de Fleury-les-Aubrais, dans le Loiret, et l’usine de produits élaborés de La Talaudière, dans la Loire. "Ce partenariat étroit permet de coller pleinement au marché. On constate en 2018 une demande accrue pour des filières régionalisées", soulignent-ils. Cette demande a permis de développer la production, notamment au travers du parc d’engraissement. "Les projets pour 2019 sont nombreux, et confirment le formidable potentiel de développement de la zone Cirhyo grâce à ses atouts environnementaux."

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

La qualité des gras des porcs immuno-vaccinés est aussi moins bonne que celle des porcs castrés chirurgicalement. © Zoetis
L’immuno-vaccination pour les races de porc locales ?

Deux instituts de recherche polonais mettent en avant l’intérêt de l’immuno-castration pour pallier à l’arrêt de la…

Le rattachement au cahier des charges qualité-traçabilité au logo Le Porc Français répond au besoin de mieux valoriser la production nationale. © D. Poilvet
Le Porc Français s’adosse au cahier des charges qualité traçabilité
L’interprofession Inaporc a annoncé la fusion de la démarche Le Porc Français et du cahier des charges QT enrichi de nouveaux…
La station de Romillé se dote d'un nouveau bâtiment permettant d'engraisser la totalité des porcelets produits. © Ifip
Romillé, un outil pour une R & D d’excellence
Bien-être, numérique, biosécurité… La station expérimentale de l’Ifip évolue pour répondre aux nouveaux enjeux de la filière…
Michel Bloch, président de l'Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne. « Si nous pensons au court terme pour nos structures, on ne fera rien. Si nous pensons aux éleveurs, l’AOP se fera.» © D. Poilvet
« Le projet d’AOP est entre les mains des groupements »
Le président de l’UGPVB, Michel Bloch, exhorte les administrateurs des groupements à valider le projet d’association d’…
Exportations européennes de viande de porc © MPB
Les exportations de viande de porc de l’UE progressent toujours

Les exportations de viande de porc de l’Union européenne vers les pays tiers ont encore augmenté en…

Comment reconnecter les éleveurs de porcs et les consommateurs
Au grand débat du Space, écologistes, éleveurs et communicants ont débattu sur les moyens de reconnecter éleveurs de porcs et…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)