Aller au contenu principal
Font Size

Evel’up fourmille de projets

Le numéro deux français des coopératives porcines a invité le 11 janvier dernier l’ensemble de ses partenaires à faire le point sur la fusion mais aussi et surtout sur les projets qui l’animent.

En l'absence de Guillaume Roué, président d'Evel'up, de gauche à droite ,Thierry Gallou, directeur, Philippe Bizien, président délégué, et Olivier Cormier, directeur délégué.
© C. Pape

Evel’up désormais sur les rails, place aux projets ! "Le prix de revient reste le facteur numéro 1 de réussite, indique Philippe Bizien, son président délégué. Si la coopérative surveille le prix des matières premières, elle est aussi attentive aux capacités techniques des éleveurs à les valoriser. "Avec la fièvre porcine africaine, biosécurité et conditions d’élevage sont aussi au cœur de nos préoccupations", affirme-t-il, qui veut aussi pouvoir répondre à toutes les demandes. Porc bio, engraissement sur paille… "il nous faut explorer tous les créneaux".

Moderniser les élevages

"Une partie des consommateurs est très attachée au lien animal-homme". Le service recherche et développement de la coopérative va donc plancher sur la bientraitance animale. "Il faut rassurer le consommateur et moderniser nos élevages". Toujours pour répondre aux attentes de la société, la démédication sera aussi au cœur de la recherche. "Ce sera aussi une façon de maintenir le niveau actuel de consommation", espère le président délégué, qui reconnaît une fracture entre production et consommation.

Relever le défi de la transmission

"Dans les 10 ans à venir, un tiers des volumes de production vont changer de main", calcule Philippe Bizien. "Autant dire que c’est demain". Evel’up entend tout mettre en œuvre pour relever le défi du renouvellement des générations. "Nous allons proposer des audits aux cédants. Et chercher des repreneurs du côté des écoles d’agriculture mais aussi chez les salariés d’élevage". Avec pour fil rouge, "des installations qui soient viables économiquement".

"On fait partie de la même famille". Avec l’ensemble de ses partenaires, Evel’up "souhaite tisser des liens équilibrés", mais sans exclusivité. "Nos adhérents sont des chefs d’entreprise et font leurs propres arbitrages".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les auges d’alimentation sont réparties en quatre rangées sur le gisoir plein surélevé pour avoir un accès suffisant pour chaque porc.  © D. Poilvet
Un bâtiment bovin transformé en engraissement
Jean-François Osmond a rénové une ancienne stabulation laitière de 3 000 m2 pour en faire un engraissement de 700…
Dix groupements de l'Ouest s'engagent pour l'arrêt de la castration des porcelets

Dans un courrier adressé à leurs éleveurs en date du 23 juin, dix organisations de producteurs (1) de porc du Grand Ouest s'…

L’arrêt de la castration à vif, prochain défi de l’interprofession Inaporc.
Castration sous anesthésie, immunocastration ou élevage de mâles entiers ? Suite à l’annonce de Didier Guillaume d’interdire la…
À l’entrée de l’élevage, une signalétique oriente les visiteurs vers les différents points d’entrée de l’élevage. Un parking à voiture a été aménagé en zone publique. © T. Marchal
Les entrées des élevages de porcs doivent être protégées pour assurer une biosécurité efficace
Thierry Marchal a mis en place des mesures de bon sens pour gérer correctement les points de passage entre la zone d’élevage et l…
La bétaillère doit être systématiquement nettoyée et désinfectée après chaque transport. © D. Poilvet
Des règles strictes pour le transport des porcs par les éleveurs
L’administration a fixé des règles de biosécurité concernant le transport de porcs réalisé par les éleveurs, qui représente un…
Le système Spotmix mélange et distribue séparément la ration de chaque case. © Ferme des Trinottières
Retour gagnant pour l'alimentateur de précision Spotmix à la ferme expérimentale porcine des Trinottières
À la station expérimentale des chambres d’agriculture des Pays de la Loire, le système d’alimentation Spotmix permet une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)