Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Du sucre pour réduire la douleur à la castration

© Cedus

Des chercheurs canadiens de Prairie Swine Center viennent de publier les résultats d’essais prouvant le rôle positif d’une administration de sucre (de table) avant ou après la castration sur la douleur ressentie par les porcelets. Cette douleur a été évaluée au travers du comportement des porcelets soumis à un test visiblement couramment utilisé par ces chercheurs : après la manipulation, les porcelets doivent franchir deux obstacles pour regagner leur case. Plus ils vont vite pour parcourir la distance, moins ils sont censés ressentir la douleur.

Les porcelets simplement manipulés, sans castration, ont mis le moins de temps à regagner leur case, preuve de l’absence de souffrance. Alors qu’à l’inverse, ceux qui ont été castrés ont mis quasiment deux fois plus de temps. Mais avec un apport de sucre après la castration, le temps nécessaire est significativement abaissé. Les auteurs concluent donc au rôle positif du sucre dans la diminution de la douleur sans pouvoir l’expliquer.
En revanche, aucun effet positif du sucre sur le taux de cortisol n’est démontré, les porcelets castrés, avec ou sans apport, ayant des niveaux sanguins plus élevés que les non castrés. Les auteurs concluent que, si le sucre peut avoir un impact sur le comportement des porcelets, il n’agit pas sur la réponse physiologique du stress.

D'après Pig Progress, Volume 31, N°7, 2015, p. 8.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Aux États-Unis, les contrôles des défauts de carcasse confiés aux abattoirs

Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit de retirer toute limite à la vitesse à laquelle les abattoirs…

Vignette
L’Ifip teste un système de détection et de suivi automatique de la toux
L’Ifip a testé sur la station expérimentale de Romillé un dispositif d’enregistrement capable de détecter la présence de toux en…
Vignette
Le Grand Ouest s’oriente vers l’AOP
Des jeunes administrateurs de groupements se sont prononcés pour la création d’une association d’organisations de producteurs…
Vignette
Un nouvel observatoire national des vaccins vétérinaires

Le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) vient de publier les taux de vaccination des…

Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio

Au 1er janvier 2021 pour les porcs bio de plus de 35 kg, au 1er janvier 2025 pour les plus petits…

Vignette
Les Allemands testent les viandes odorantes dans les charcuteries

33 %, c’est le taux maximum de viandes odorantes acceptable dans la mêlée pour faire une saucisse de Francfort de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)