Aller au contenu principal

Des toilettes pour les porcelets?

Il est possible d’entraîner des porcelets sevrés à 6-7 semaines d’âge à déféquer et à uriner dans une zone de la case dédiée, tout en gardant une aire de repos paillée propre sur toute la période de post-sevrage

Des toilettes pour les porcelets
© D. Poilvet

Il est possible d’entraîner des porcelets sevrés à 6-7 semaines d’âge à déféquer et à uriner dans une zone de la case dédiée, tout en gardant une aire de repos paillée propre sur toute la période de post-sevrage.

C’est le résultat d’une étude menée par l’Université de médecine vétérinaire de Hanovre dans un élevage de porcs biologiques. Le système de toilettes était constitué d’une zone de défécation et une de miction. Ces deux zones étaient associées respectivement au nourrisseur et à l’abreuvoir. Ce système a été développé par Kees Scheepens, un éleveur de porcs bio néerlandais également vétérinaire.

L’objectif de cette étude était de réduire les émissions d’ammoniac, tout en proposant une zone de couchage paillée pour « améliorer le bien-être des animaux et celui des éleveurs ».

Un système de détection de liquide sous les caillebotis (urine) permettait la distribution automatique d’une friandise sucrée, une véritable récompense pour les porcelets. Avant qu’ils n’entrent dans la case de post-sevrage, des fèces fraîches avaient été déposées dans la zone de défécation pour permettre aux animaux de l’identifier.

L’analyse des résultats comportementaux sur pas moins de 1 500 déjections dans une case de 24 porcs pendant quatre semaines a montré que les animaux ont bien identifié le système de toilettes comme aire de déjection. L’aire de couchage paillée est restée propre jusqu’à la fin du sevrage. Néanmoins, la distinction entre la zone de défécation et celle de miction n’a pas été respectée par les animaux. La séparation des fèces et des urines n’a donc pas été efficiente.

 
 

« Une solution innovante pour du caillebotis partiel »

Claire Walbecque, Chambres d’agriculture de Bretagne

© Chambres d'agriculture de Bretagne

« L’étude des systèmes de toilettes pour porc n’est pas nouvelle en recherche appliquée. Différents procédés ont été étudiés ces dernières années, principalement en engraissement. De tels systèmes pourraient représenter une solution innovante en élevage porcin, en particulier s’il fonctionne automatiquement et de manière fiable. Le cas échéant, dans un contexte où l’utilisation généralisée des caillebotis est parfois remise en question, cela permettrait de sécuriser l’utilisation d’un gisoir plein et/ou d’une zone paillée dans les cases. À noter que plutôt que de créer deux zones distinctes pour séparer les fèces de l’urine comme présentée dans l’étude, la création d’une seule zone, couplée à un système de séparation de phases des effluents semblerait plus simple. Il pourrait aussi bien s’agir de l’éprouvé raclage en V que d’un tapis roulant perforé utilisé dans une ferme expérimentale en Allemagne. »

Côté biblio

Implementation of a Pig Toilet in a Nursery Pen with a Straw-Littered Lying Area. Tillmanns, M. ; Scheepens, K. ; Stolte, M. ; Herbrandt, S. ; Kemper, N. ; Fels, M. Animals 2022, 12, 113. https://doi.org/10.3390/ani12010113

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Arnaud Collette. « Mon objectif est d’optimiser les installations existantes et de gagner en autonomie, pas d’augmenter en taille. »
« Je construis un projet équilibré autour du porc »
Arnaud Collette s’est installé en 2017 avec ses parents sur la ferme familiale à Merdrignac, dans les Côtes d’Armor. Avec la…
Guillaume Loirat (à gauche) et Olivier Jaunet. «Il est important de réaliser régulièrement des analyses des co-produits afin de réajuster les formules.»
Fabrique à la ferme : "Nous avons mis en place deux stratégies pour maîtriser notre coût alimentaire"
Les deux associés du Gaec La Blanche ont agi sur deux aspects pour maîtriser leur coût alimentaire : l'efficacité alimentaire et…
Pierre et Romain (à droite) Le Foll. «Les truies sur paille donnent une bonne image de la production, tout en permettant des performances de haut niveau.»
« Nous voulons donner une bonne image de notre métier d'éleveurs de porcs»
Pierre et Romain Le Foll se sont installés le 1er janvier 2021 à la tête de l’élevage familial de 150 truies naisseur-engraisseur…
Les filières sans antibiotiques, un levier de valorisation et de progrèsen production porcine
Les filières sans antibiotiques, un levier de valorisation et de progrès en production porcine
En 2020, environ 15 % des porcs étaient produits en filière sans antibiotiques. Le marché est désormais considéré comme mature.
Bien-être du porc : Des réponses pratiques sur l’apport de matériaux manipulables
La Foire aux Questions sur le bien-être animal vient d'être mise à jour. Ce document vise à apporter des réponses pratiques aux…
Alimentation animale : La guerre en Ukraine déstabilise le marché des grains
Depuis le début de la guerre entre la Russie et l’Ukraine, le 24 février, le marché des grains est désorganisé alors qu’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)