Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des pistes pour l’élevage bio en Pays de la Loire

La Chambre d’Agriculture des Pays de la Loire a fait le bilan le 11 décembre dernier de sept ans de recherche bio. En porc, un essai a montré qu’en naissage plein air (80 % des naissages en bio dans la région), des truies 25 % Duroc, 25 % Landrace, 50 % Large White, donnent naissance à autant de porcelets qu’une lignée Large-White x Landrace, que ces porcelets sont plus lourds et que les truies trois voies sevrent plus de porcelets que les truies témoin. Un prochain projet portera sur la possibilité d’un cheptel composite, avec un lot de truies prolifiques, un autre de truies plus maternelles et des adoptions. « Un axe de travail sera de trouver des substances naturelles permettant de synchroniser les œstrus des deux lots », a expliqué Florence Maupertuis, ingénieure à la chambre d’Agriculture. D’autres essais ont porté sur l’obligation d’apport de fourrages grossiers et sur le défi de l’alimentation 100 % bio au 1er janvier 2019. Un essai sur le pâturage des truies réalisé en 2016-2017 a montré qu’une truie rationnée à 80 % ingère en moyenne 1,75 kg MS/j d’herbe, avec une préférence marquée pour les légumineuses. Cet apport permet une économie de 16 % sur l’alimentation, sans que les performances soient dégradées. Pour les porcs charcutiers, l’apport d’ensilage de luzerne peut être une solution, à condition de disposer d’équipements de manutention de fourrages. Les ascaris constituent un problème majeur en élevage bio plein air. Pour lutter contre ce parasitisme, des essais ont montré que des solutions alternatives (phytothérapie, huiles essentielles) ont une efficacité supérieure à un traitement allopathique.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
L’épizootie de la fièvre porcine africaine décime le cheptel chinois
Entre 30 et 50 % de la production de porc chinoise aurait disparu. L’efficacité des mesures de biosécurité réclamées par le…
Vignette
Un bâtiment d’engraissement de 1944 places séparé du site de naissage
Frédéric Baudet, éleveur à Maroué (Côtes d’Armor), vient de construire un engraissement de 1 944 places sur racleur. Ce bâtiment…
Vignette
Au Gaec La Blanche, l’élevage se restructure autour d’une maternité neuve de 96 places
Au Gaec La Blanche, la réorganisation de l’outil de production de 430 truies en multiplication et de la conduite d’élevage s’…
Vignette
Cooperl signe une joint-venture avec Vereijken

À travers un partenariat signé le 25 mars, Cooperl et la société néerlandaise Vereijken spécialisée dans la fabrication…

Vignette
L’alimentation animale bio manque de matières premières
Le secteur de l’alimentation animale biologique bénéficie d’une croissance importante. Mais la production végétale française …
Vignette
La hausse des cours difficile à répercuter
Les acteurs de la filière viande déplorent la réticence de la grande distribution à augmenter les prix des produits porcins dans…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)