Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Des mâles entiers élevés sans stress

À Cooperl Arc Atlantique, 80 % des porcs abattus sont issus d’élevages ayant arrêté la castration des mâles. Une pratique qui nécessite de respecter certains points techniques de la conduite d’élevage.

Selon les chiffres publiés par Cooperl Arc Atlantique, le taux de carcasses présentant des odeurs sexuelles dans ses abattoirs baisse régulièrement : 1,8 % de l’ensemble des animaux abattus issus d’élevages qui ont arrêté la castration au troisième trimestre 2017 (soit 3,6 % des mâles entiers), contre 1,95 % au troisième trimestre 2016 et 2,5 % au troisième trimestre 2015. " Cette évolution reflète l’avancée de nos connaissances sur les critères expliquant l’apparition de carcasses malodorantes ", explique Jean-Yves Legaud, responsable de zone Morbihan. Des critères essentiellement techniques, maîtrisables pour la plupart par les éleveurs. " Nous mettons l’accent sur le fait que tout stress en fin d’engraissement peut pénaliser les lots ", souligne-t-il. Marquage tardif des animaux, pesées, mélanges de cases… ne sont pas conseillés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Vignette
Aux États-Unis, les contrôles des défauts de carcasse confiés aux abattoirs

Le département américain de l’agriculture (USDA) prévoit de retirer toute limite à la vitesse à laquelle les abattoirs…

Vignette
L’Ifip teste un système de détection et de suivi automatique de la toux
L’Ifip a testé sur la station expérimentale de Romillé un dispositif d’enregistrement capable de détecter la présence de toux en…
Vignette
Le Grand Ouest s’oriente vers l’AOP
Des jeunes administrateurs de groupements se sont prononcés pour la création d’une association d’organisations de producteurs…
Vignette
Un nouvel observatoire national des vaccins vétérinaires

Le Syndicat de l’industrie du médicament et réactif vétérinaires (SIMV) vient de publier les taux de vaccination des…

Les règles se durcissent pour l’alimentation des porcs bio

Au 1er janvier 2021 pour les porcs bio de plus de 35 kg, au 1er janvier 2025 pour les plus petits…

Vignette
Les Allemands testent les viandes odorantes dans les charcuteries

33 %, c’est le taux maximum de viandes odorantes acceptable dans la mêlée pour faire une saucisse de Francfort de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)