Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Des éleveurs unanimement satisfaits des cases ascenseur pour les truies en maternité

Selon une enquête des chambres d’agriculture de Bretagne, les éleveurs interrogés sont satisfaits de leurs cases ascenseur, tant d’un point de vue technico-économique que sur les aspects de sérénité et de confort au travail.

Avec les cases ascenseur, le gain net de prolificité estimé est de 0,36 porcelet sevré par portée. © D. Poilvet
Avec les cases ascenseur, le gain net de prolificité estimé est de 0,36 porcelet sevré par portée.
© D. Poilvet

De manière unanime, les éleveurs équipés de cases ascenseur qui ont participé à l’enquête des chambres d’agriculture de Bretagne considèrent avoir plus de porcelets sevrés avec cet équipement. Ils n’ont en moyenne que deux à trois ans de recul mais expriment leur satisfaction sur son fonctionnement et ont gagné en tranquillité d’esprit. La surveillance est jugée plus simple lors des mises bas. Tous les éleveurs déclarent se sentir plus sereins et avoir gagné en tranquillité d’esprit. Ils émettent aussi un avis positif sur l’amélioration des performances techniques, notamment le nombre de sevrés. Le fonctionnement et l’entretien des cases ne posent aucun problème pour 95 % d’entre eux. Dans huit élevages, le sevrage est estimé plus rapide, grâce au relevage des cases qui facilite la prise des porcelets. Le système de relevage ne perturbe pas le comportement des truies et des porcelets. La conduite d’élevage dans la maternité est restée inchangée dans 22 élevages. Aucun problème d’accès des porcelets à la mamelle n’a été signalé lorsque la case ascenseur est en position haute. L’investissement est jugé bon au regard du rapport coûts/bénéfices. Le lavage-désinfection ne constitue pas une contrainte. Les éleveurs ne relèvent aucune blessure particulière sur leurs animaux liée au système ascenseur et trouvent leurs truies plus calmes.

Moins de perte sur nés vifs

L’analyse des performances repose sur les données issues de la gestion technique des troupeaux de truies (GTTT). Elle porte sur 17 élevages qui ont fourni leurs données et pour lesquels la part des cases ascenseur représentait entre 45 % à 100 % des places de maternité. Pour chaque éleveur, la GTTT est analysée sur une période d’un à deux ans, avant et après l’installation des cases ascenseur. Cette installation s’étale d’août 2014 à février 2018 selon les élevages. Les résultats sont calculés à partir de la moyenne des élevages, indépendamment de leur nombre de truies présentes.
Entre les deux périodes, la prolificité augmente (+ 0,6 né vivant/portée), sans pouvoir établir de lien avec la présence de la case ascenseur. Ceci oblige à relativiser les effets liés à cette case. Néanmoins, le taux de pertes sur nés vifs a baissé, passant de 14,7 % à 12,2 %. Entre les deux périodes, le gain net estimé en tenant compte de l’augmentation de la prolificité est de 0,36 sevré/portée comparativement à un gain brut de 0,8 sevré/portée. Dans l’échantillon analysé, trois élevages voient toutefois leur taux de pertes sur nés vivants augmenter, passant de 12,7 % à 14,5 %, après la mise en place des cases, tout en affichant une augmentation importante de la prolificité de + 0,9 né vivant/portée. Il y a donc bien une amélioration des performances en maternité, grâce en premier lieu à l’acquisition des cases ascenseur. Cependant, l’analyse des résultats techniques demeure complexe du fait de la faible taille de l’échantillon et de la multifactorialité des performances en maternité.

Avis des éleveurs sur les cases ascenseur

Moins de surveillance, plus de sérénité et de meilleures performances techniques

 
Source : chambres d’agriculture de Bretagne.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les transformateurs européens, en particulier les Polonais, Néerlandais, Irlandais et Danois, seront les plus perturbés par le Brexit.  © Ifip
Le marché du porc britannique dans l’incertitude après le Brexit
En février, le Royaume-Uni est officiellement sorti de l’Union européenne. Ce pays est un marché d’importance pour les…
Guy Kerhervé : « Avec un cheptel de 600 truies naisseur engraisseur, la taille de l’élevage devenait suffisante pour rentabiliser l’investissement dans une FAF complète." © A. Puybasset
Une FAF intégrale pour optimiser le coût alimentaire de l’élevage naisseur engraisseur de 600 truies
La SCEA Kerhervé a investi dans un cœur de FAF et augmenté sa capacité de stockage de matières premières, pour alimenter tout l’…
Pour les livraisons des reproducteurs Choice, les chauffeurs sont équipés de masque de protection. © Choice
La filière porcine s’adapte au contexte Covid-19
Des solutions ont été trouvées pour maintenir l’activité de la filière dans tous les corps de métier, tout en respectant les…
Avec les cases ascenseur, le gain net de prolificité estimé est de 0,36 porcelet sevré par portée. © D. Poilvet
Des éleveurs unanimement satisfaits des cases ascenseur pour les truies en maternité
Selon une enquête des chambres d’agriculture de Bretagne, les éleveurs interrogés sont satisfaits de leurs cases ascenseur, tant…
La Chine veut construire des élevages de porcs à l’étranger pour approvisionner son marché intérieur

Le 16 mars dernier, l’agence de planification et le ministère de l’Agriculture chinois ont publié un nouveau plan de…

Les protéines européennes affichent en moyenne une réduction de plus de 50% des émissions de gaz à effet de serre par rapport au soja brésilien. © G. Omnès
Les protéines européennes dans l'alimentation des porcs, une bonne idée pour le climat
Utilisées en substitution à 10 % de soja brésilien, les protéines européennes ont une action positive sur le climat. Mais leurs…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8,50€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)