Aller au contenu principal

Cooperl se lance dans le cochon sur paille sous label rouge

Les porcs Label Rouge sont engraissés dans un bâtiment alternatif chez Patrice Drillet
© B. Plesse

Cooperl vient de signer un contrat de livraison de porcs d’un genre nouveau pour approvisionner en viande fraîche de qualité son partenaire de la restauration hors foyer (RHF) PassionFroid depuis 2013. Ces porcs sont issus d’un cahier des charges rassemblant plusieurs référentiels, jusqu’à présent différenciés en plusieurs cahiers des charges. Celui rédigé pour PassionFroid prévoit la production sur paille de porcs de race Duroc à 50 % nourris sans OGM. Ils bénéficient de la certification label rouge qui impose une alimentation à base de céréales pour au moins 60 % de la formulation tout au long de la vie de l’animal, une durée d’engraissement allongée (182 jours minimum) et une surface par animal augmentée. Tout antibiotique est proscrit après le sevrage. Autre particularité du contrat, il prévoit que les animaux sortent d’un bâtiment d’engraissement innovant, présenté l’été dernier par Cooperl (voir Réussir Porc, n° 261, septembre 2018, page 50) et construit chez le président de la coopérative, Patrice Drillet. Il se divise en deux espaces de vie (jour et nuit) et intègre le traitement environnemental des déjections par système Trac. La découpe des carcasses s’effectue sous la forme de découpe traditionnelle dite « bouchère » pour mettre en avant le persillé de la viande. Combien d’éleveurs Cooperl sont-ils susceptibles d’entrer dans la démarche ? Le groupe ne communique pas sur le sujet, le bâtiment innovant devant encore faire l’objet de qualifications techniques. À ses yeux, le plus important est ailleurs : la montée en gamme et la différenciation des produits peuvent être valorisées sur le marché, en l’occurrence ici la RHF. À moyen terme — quand il y aura suffisamment d’éleveurs — « cette production de cochons haut de gamme et écologique pourrait être dupliquée sur d’autres segments de marché ».

Les plus lus

Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne « J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
« J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne. En 2021, il a fait le choix de mettre en place un…
Un biofiltre bien optimisé permet de réduire plus de 50% des émissions d’ammoniac.
La biofiltration pour réduire les émissions d'ammoniac et les odeurs des bâtiments porcins
La biofiltration est un système de traitement de l’air en sortie de ventilation qui permet de réduire les émissions d’ammoniac et…
Avec un prix de l'énergie multiplié par cinq pour l’électricité et par près de deux pour le gaz en deux ans, la pression est maximale chez les abatteurs et les transformateurs.
Flambée de l'énergie : L’industrie de la viande porcine est sur le gril
La flambée du prix de l’énergie inquiète l’aval de la filière qui réclame la mise en place d’un bouclier tarifaire. En attendant…
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
En 2021, les résultats des éleveurs de porc ont baissé dans la très large majorité des principaux pays producteurs du monde…
Mathieu Edy (à gauche), avec Anthony Leblanc, responsable de la maternité, et Maxime Edy. «En achetant un lot de cochettes croisées par an, nous n'avons pas à gérer un noyau de race pure.»
"J'assure le renouvellement de mon troupeau de truies grâce à un noyau de cochettes F1"
À l’EARL Edy naissage, trente cochettes croisées Large-White x Landrace sont introduites dans l’élevage une fois par an.…
Porcelets sous la lumière
Prix de l’électricité : les éleveurs de porcs exclus du bouclier à 280 euros s’alarment
La fédération nationale porcine demande à ce que tous les élevages de moins de 10 salariés puissent bénéficier du tarif plafonné.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)