Aller au contenu principal

Porc : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière porcine dédiée aux agriculteurs, éleveurs de porcs.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Comment « muscler » sa méthode de recrutement

Conseillère en ressources humaines à la chambre d’agriculture de Bretagne, Simone Ansquer invite les agriculteurs à revoir leur façon d’attirer et de fidéliser les salariés, en s’inspirant notamment de pratiques utilisées dans d’autres secteurs.

Pour remédier aux difficultés à embaucher, Simone Ansquer encourage le milieu agricole à utiliser de nouvelles pratiques de recrutement et de management qui se développent. « Il n’y a pas de recettes miracles mais des pistes à explorer », a expliqué la conseillère en ressources humaines, lors d’une journée des chefs d’entreprises agricoles organisée par la chambre d’agriculture de Bretagne. « Il faut bien avoir en tête que le profil de salarié d’aujourd’hui n’est plus le même que celui d’il y a 20-30 ans. Une évolution qui doit être intégrée par l’éleveur dans sa façon de recruter. » Elle part de plusieurs constats. « Le rapport de force entre le recruteur et le recruté s’est inversé, en particulier dans les bassins de l’emploi tendus." Le futur recruté a davantage le choix et peut plus facilement poser ses conditions. De plus, la sécurité de l’emploi ne l’attire plus autant. « Les jeunes ne cherchent pas forcément un CDI.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

Les risques pour la santé sont indiqués sur les étiquettes de tous les produits présents sur l'élevage. © Chambre d'agriculture de ...
Bien identifier les produits chimiques en élevage pour mieux s’en protéger
À la station de Crécom, 38 produits utilisés sur 81 présents sont classés comme dangereux pour la santé humaine. Les identifier…
Michel Bloc'h, président de l'UGPVB, entouré de Philippe Bizien (CRP), Guillaume Roué (Inaporc), Jacques Crolais, directeur et Bernard Rouxel, vice président. « Le projet de Pac 2021-2027 semble vouloir donner plus de pouvoir de marché aux agriculteurs. » © F. Jourdain
L’UGPVB veut une Pac de projets
L’Union des groupements de producteurs de viande de Bretagne souhaite que les organisations de producteurs de viande puissent…
Sébastien Brizhoual, président de Cochon de Bretagne. « Notre but est d'aller chercher une meilleure valorisation. » © F. Jourdain
Cochon de Bretagne veut monter en gamme

La marque d’éleveurs Cochon de Bretagne vient d’auditer l’ensemble de ses 394 producteurs adhérents de sept groupements…

 © D. Poilvet
Un gradient de solutions pour le bien-être en élevage
L’Ifip a recensé les différentes formes que revêt le bien-être animal. Il a également évalué les conséquences sanitaires.
Un point d'eau supplémentaire permet aux porcs de s'abreuver quand ils le souhaitent, en période de forte chaleur par exemple. © D. Poilvet
De l’eau en permanence pour tous les porcs
La réglementation bien-être impose désormais un accès permanent à l’eau fraîche pour tous les porcs. Pour une alimentation à la…
L'acide sulfurique est stocké dans une cuve (à gauche). Il est mélangé au lisier dans une fosse enterrée en béton jusqu'à un pH de 5,5 (procédé développé par la société danoise JH Agro) © JH Agro
Les danois réduisent les émissions d’ammoniac grâce à l’acidification du lisier des porcs
20 % du lisier produit au Danemark est acidifié pour limiter les émissions d’ammoniac. Les Danois commencent à avoir du recul…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8€ TTC/mois
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Articles en libre accès
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT'Hedbo Porc (tendances et cotations de la semaine)