Aller au contenu principal

Partenaires
Bien-être en élevage de porcs, une FAQ pour répondre à vos questions

© D. Poilvet

Quels types de matériaux manipulables ? Quel emplacement ? L’accès à l’eau est-il correct ? L’arrêté ministériel du 24 février 2020 relatif aux matériaux manipulables, à l’accès à l’eau et à l’alimentation a conduit à de nombreux questionnements des éleveurs. Une FAQ « bien-être porc » disponible sur le site internet de la Chambre d’agriculture de Bretagne répond aux multiples questions posées sur ce sujet par les éleveurs, les groupements de producteurs et les services de l’administration.

Cette FAQ bien-être n’a pas valeur réglementaire. Elle a pour objet d’apporter au fil de l’eau des éléments d’interprétation de la réglementation concertés entre l’administration et la profession, afin d’harmoniser le message sur le terrain. Elle a une portée nationale. Une première série de question concerne le nombre, la nature et la mise à disposition des matériaux manipulables à distribuer. Elle aborde également le nombre et la nature des systèmes d’abreuvement autorisés et les systèmes d’alimentation non décrits dans l’arrêté. Cette FAQ a pour vocation d’être enrichie par toute nouvelle question qui pourra être remontée via les instances professionnelles ou le bureau de la protection animale.

Partenaires

Cette FAQ a été élaborée par un groupe de travail composé de représentants des organisations professionnelles (Inaporc, FNP, La coopération agricole, UGPVB, Chambres d’agriculture), de l’Ifip, de groupements de producteurs de porcs, des organisations vétérinaires SNGTV et Avpo, et de l’administration. Sur le plan professionnel, le groupe est animé par la Chambre régionale d’agriculture de Bretagne.

Les trois questions les plus posées sur le bien-être des porcs

Un objet constitué d’un morceau de bois fixé à une chaîne peut-il être donné seul, et être considéré comme répondant à la fois aux caractéristiques de l’objet d’intérêt minime et à celui de l’objet sous-optimal ?

Non, ce type d’objet est considéré comme une seule entité qui correspond à un objet sous-optimal. Il doit être complété a minima par un objet d’intérêt minime tel qu’une chaîne par exemple.

Quels matériaux manipulables peuvent être distribués aux truies logées en stalles individuelles en verraterie ?

Les truies en verraterie doivent avoir accès au moins un matériau optimal ou sous-optimal. Différents matériaux sont disponibles pour les truies bloquées comme le bois ou des produits issus de la transformation de la biomasse, sous forme de boule ou de manchons. Un retour d’expérience au cours des prochains mois permettra de compléter cette liste.
Aucune sanction n’interviendra avant le 1er janvier 2022 sur ce point.

Le système d’abreuvement en niveau constant est-il accepté pour les animaux en quarantaine, en verraterie, et pour le stade gestation ?

Oui, les équipements à niveau constant permettent aux animaux d’accéder à de l’eau en permanence. De l’eau est continuellement présente dans l’auge, celle-ci se remplissant automatiquement lorsque le niveau d’eau diminue.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

[VIDEO] Le YouTuber L’Agricoq filme un élevage de porcs conventionnel
Corentin Le Baut, alias L’Agricoq, publie chaque semaine sur sa chaîne Youtube des vidéos sur l’agriculture. Celle d’un élevage…
Les élevages de grande dimension et aux mesures de biosécurité très strictes se développement en Chine pour sécuriser la production. © P.Gréau
La production porcine chinoise se restructure à marche forcée
La Chine reconstitue son cheptel porcin dans des élevages de grande dimension, conformément au plan engagé par le gouvernement.…
Les jeunes qui découvrent la production porcine lors d’un stage constituent un vivier intéressant de futurs salariés.  © D. Poilvet
Bien accueillir les jeunes salariés en élevage de porcs
Lorsque des jeunes découvrent la filière porcine à l’occasion d’un stage, l’aspect humain est essentiel pour leur donner envie de…
Benoît Julhes. « La complémentarité porcins/bovins se conçoit aussi à l’échelle du territoire. Sans la production porcine, qui représente 40 à 60 % de l’activité, aucun des trois abattoirs du Cantal ne survivrait. » © B. Griffoul
« Deux ateliers porc et bovin dans le Cantal pour être ensemble tout en étant indépendants »
Si la production porcine a permis à Benoît Julhes de s’installer, la complémentarité avec les bovins a donné à l’exploitation une…
L’engraissement type de 1 000 places proposé par Cirhyo est de type conventionnel, avec une conception et des équipements permettant des performances de haut niveau afin d’assurer un bon revenu pour l’éleveur même en période de remboursement des annuités. © D. Poilvet
Un engraissement simple pour se lancer dans le porc dans le Massif Central
Le groupement Cirhyo propose un engraissement type de 1 000 places pour produire du porc en complément d’une autre production.…
Floriane, salariée en maternité à l'EARL du Domaine, apprécie l'ergonimie du chariot de soins © P. Trucheau
Un chariot de soins maison pour les porcelets à moins de 100 euros
Pour faciliter le travail et pour protéger ses salariés des troubles musculo-squelettiques (TMS), Olivier Cresteaux, chef d’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)