Aller au contenu principal

Contenu partenaire
Après un passage viral de grippe dans un élevage, existe-t-il un danger de persistance et de récurrence du virus sur les animaux ?

La réponse de Clémence Colimard, vétérinaire Breizhpig

Clémence Colimard, vétérinaire Breizhpig.
Clémence Colimard, vétérinaire Breizhpig.
© CEVA

"Oui ! Et la particularité est que l’infection grippale peut, dans ce cas, être associé à des signes cliniques inattendus. D’où la difficulté de la diagnostiquer ! C’est ce que j’ai pu constater dans un élevage. Après, une infection grippale épidémique sévère (H1avN2) sur trois bandes à l’été 2020, des problèmes ont ressurgi en février 2021.
Des prélèvements par écouvillon ont été nécessaires pour constater que le virus avait persisté. En effet, les alertes classiques que sont la fièvre, l’abattement ou encore la toux n’étaient plus apparentes. À la place, nous constations une forte chute de la production laitière, des mises bas avancées, une augmentation des pertes sous la mère avec une baisse du nombre de sevrés. Les truies avaient le poil piqué, de mauvaises mamelles et un peu de fièvre. Lorsque le virus impacte le cheptel reproducteur, les signes cliniques respiratoires peuvent être en fait discrets. De plus, la pathologie agit fréquemment de façon chronique dans un élevage, en vagues espacées de quelques mois, et seulement sur une partie du cheptel. Elle se propage facilement par voie aérienne, trouvant toujours de nouveaux animaux naïfs à infecter comme les cochettes ou encore les porcelets nouveau-nés. Lors de la première vague épidémique les symptômes de la grippe sur les truies ont été atténués par un traitement à base de paracétamol avec, en plus, un renforcement des règles de biosécurité. Il faut noter que l’élevage s’est infecté malgré un statut sanitaire élevé avec une situation géographique protégée.
Pour la deuxième vague, le constat de la persistance du virus a conduit à mettre en place une vaccination de masse du cheptel reproducteur contre la grippe. Une première dose ainsi qu’un rappel un mois après ont été administrés. À partir de la bande mettant bas après la 2e dose, les résultats repartaient. Depuis, le vaccin est délivré tous les quatre mois. Il faut bien comprendre que la vaccination prévient les signes cliniques et participe à la lutte contre les co-infectants qui viennent aggraver la situation".

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir porc.

Les plus lus

L'UGPVB demande un plan Covid 19 pour les éleveurs de porcs
L'UGPVB demande la mise en place d'un plan de soutien pour le secteur porcin, à la hauteur des moyens mis en oeuvre dans les…
L'anesthésie à la lidocaïne doit être faite au moins 5 minutes avant la castration.
Deux méthodes pour castrer les porcelets sous anesthésie locale
La prise en charge de la douleur lors de la castration chirurgicale nécessite une utilisation combinée d’une anesthésie locale,…
L'affaiblissement des flux à l'export devrait se poursuivre dans les prochains mois.
Le repli du prix du porc va persister
Le recul du cours du porc se poursuivra cet hiver, dans un contexte de prix élevés des matières premières et des énergies et des…
Le film de protection posé sur la fenêtre réfléchit les UV et limite le réchauffement des salles en plein été.
Un film de protection solaire sur les fenêtres des bâtiments d'élevage

La mise en place de grandes fenêtres dans les nouveaux bâtiments d’élevage permet d’avoir de la lumière naturelle dans…

Le biogaz est produit dans le digesteur et post-digesteur de 1 050 m3 chacun.
Une nouvelle organisation de l'exploitation porcine avec la méthanisation
Une unité de méthanisation, ce n’est pas juste un atelier qui s’ajoute sur la ferme. Chez Damien et Jordan Pruvot installés à…
La production de jambon sec de qualité nécessite d'avoir plus de 10 mm de gras de couverture.
La vaccination contre les odeurs sexuelle compatible avec la production de jambons secs
Deux études publiées au congrès de l’AFMVP (1) le 2 décembre dernier démontrent que les jambons de porcs mâles entiers vaccinés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)