Aller au contenu principal

ActiSow mesure l’activité des truies

L’ActiSow est un accéléromètre positionné à l’oreille permettant de mesurer le niveau d’activité des porcs. Ce capteur embarqué a été codéveloppé par l’Ifip et la société RF Track.

L'accéléromètre peut servir pour diverses applications: alimentation, santé et bien-être.
© Ifip

L’Ifip a souhaité développer un dispositif permettant de mesurer le niveau d’activité des truies. Pour ce faire, l’institut s’est associé à RF Track, une PME rennaise spécialisée en électronique et en traitement de signal. Après trois ans d’études, ce projet a conduit à la sortie d’un accéléromètre positionné à l’oreille baptisé ActiSow. Ce produit répond à un cahier des charges strict : poids maximum de 30 g pour éviter la sensation de gêne sur l’oreille, conception robuste (matériau électronique, carénage et système de fixation), durée de vie de la pile calculée sur la base de la carrière de la truie (soit trois ans), précision des informations recueillies. Ce dispositif a été testé sur la station expérimentale de Romillé sur un groupe dynamique de 80 truies gestantes alimentées en DAC.

Mieux gérer les besoins pour une alimentation de précision

L’accéléromètre a été conçu pour identifier trois types de comportements ou de positions : couché, debout et en marche. Des recherches conduites par l’Inra ont permis de déterminer la dépense énergétique de chaque position. Il s’avère que le comportement en marche est deux fois plus énergivore que la position debout, qui est elle-même deux fois plus énergivore que la position couchée. L’idée est alors de compléter la ration des truies les plus actives durant la gestation afin de compenser leurs dépenses énergétiques supplémentaires. L’objectif est d’homogénéiser la note d’engraissement du troupeau et de respecter l’objectif d’ELD que l’on s’est fixé pour chaque truie à l’entrée en maternité. Cette étude, encore en cours, sera complétée en 2019 par la pose d’accéléromètres sur des porcs charcutiers afin de suivre des objectifs similaires.

Détecter les comportements anormaux en lien avec le bien-être et la santé

Les informations recueillies par l’accéléromètre peuvent aussi être analysées sous un angle comportemental. En effet, en recueillant les profils d’activités journaliers des animaux, on peut ainsi déterminer le comportement normal d’une truie. À l’apparition d’une maladie, par exemple une boiterie, il peut légèrement se modifier : temps passé débout en légère baisse au profit du temps passé couché, horaires de marche décalés dans la journée. Ce comportement déviant peut être repéré et une alerte peut être envoyée à l’éleveur. Les premiers essais réalisés semblent prometteurs sur les truies les plus âgées (rang de portée ≥ 5). Leur comportement est constant, à la différence des truies les plus jeunes (rang de portée < 3) qui ont un comportement chaotique et non répétable d’un jour sur l’autre. L’objectif à terme est de faciliter le suivi de l’état de santé des truies, notamment celles logées en grand groupe où la surveillance est plus délicate.

yvonnick.rousselière@ifip.asso.fr

Les + :

Peut servir pour plusieurs applications
Robustesse
Nombreux applicatifs : santé, alimentation, bien-être

Les - :

Un capteur par animal (coût)
Adapté surtout aux grands groupes

Les plus lus

Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne « J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
« J’ai choisi la biofiltration pour mon élevage de porcs et je ne le regrette pas ! »
Christian Maisonneuve est éleveur de porcs à Bouchamps-lès-Craon en Mayenne. En 2021, il a fait le choix de mettre en place un…
Un biofiltre bien optimisé permet de réduire plus de 50% des émissions d’ammoniac.
La biofiltration pour réduire les émissions d'ammoniac et les odeurs des bâtiments porcins
La biofiltration est un système de traitement de l’air en sortie de ventilation qui permet de réduire les émissions d’ammoniac et…
Avec un prix de l'énergie multiplié par cinq pour l’électricité et par près de deux pour le gaz en deux ans, la pression est maximale chez les abatteurs et les transformateurs.
Flambée de l'énergie : L’industrie de la viande porcine est sur le gril
La flambée du prix de l’énergie inquiète l’aval de la filière qui réclame la mise en place d’un bouclier tarifaire. En attendant…
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
Forte baisse des résultats des élevages de porcs en 2021 à l’international
En 2021, les résultats des éleveurs de porc ont baissé dans la très large majorité des principaux pays producteurs du monde…
Mathieu Edy (à gauche), avec Anthony Leblanc, responsable de la maternité, et Maxime Edy. «En achetant un lot de cochettes croisées par an, nous n'avons pas à gérer un noyau de race pure.»
"J'assure le renouvellement de mon troupeau de truies grâce à un noyau de cochettes F1"
À l’EARL Edy naissage, trente cochettes croisées Large-White x Landrace sont introduites dans l’élevage une fois par an.…
Porcelets sous la lumière
Prix de l’électricité : les éleveurs de porcs exclus du bouclier à 280 euros s’alarment
La fédération nationale porcine demande à ce que tous les élevages de moins de 10 salariés puissent bénéficier du tarif plafonné.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Version numérique de la revue Réussir Porc
2 ans d'archives numériques
Accès à l’intégralité du site
Newsletter Filière Porcine
Newsletter COT’Hebdo Porc (tendances et cotations de la semaine)