Aller au contenu principal

Pistolets drogueurs connectés : des ajustements restent nécessaires

Le pistolet drogueur connecté de marque Tipari® associé au convoyeur de la même marque permet une économie de 25 % de produit.
Le pistolet drogueur connecté de marque Tipari® associé au convoyeur de la même marque permet une économie de 25 % de produit.
© Ciirpo

Laurence Sagot, Institut de l’élevage/Ciirpo
Laurence Sagot, Institut de l’élevage/Ciirpo © Ciirpo
Afin de limiter les résistances des parasites aux anthelminthiques, il est conseillé de régler le pistolet drogueur sur le poids de l’animal le plus lourd du lot. En conséquence, les quantités administrées sont systématiquement supérieures aux besoins réels. Des modèles de pistolets drogueurs connectés à un système de pesée ont récemment été mis sur le marché. Ils calculent automatiquement la dose à administrer par brebis en respectant la posologie de chaque produit. Le poids de l’animal est transmis par Bluetooth de la bascule au pistolet après lecture de la boucle électronique. Deux d’entre eux ont récemment été testés* : le pistolet connecté Tipari® associé au convoyeur de la même marque ; le pistolet connecté Automed® associé à la bascule Prattley® et l’indicateur Gallagher®. L’utilisation de ces deux outils a été comparée à un traitement avec un pistolet automatique classique en parfait état de marche. Les 40 brebis pesant de 52 à 90 kg étaient alors traitées au couloir de contention.

« Une économie de 25 % de produit antiparasitaire sans diminution d’efficacité »

Le traitement avec le pistolet connecté Tipari® associé au convoyeur pour la pesée des brebis a demandé plus de temps que celui réalisé au couloir (60 %). Cette différence ne semble pas seulement liée au temps passé à la pesée mais également au chantier de l’intervention. Par ailleurs, l’utilisation de ce pistolet génère une importante économie d’anthelminthiques. Dans cette étude, elle s’établit à 25 % par rapport à un traitement classique calculé sur la brebis la plus lourde du lot. Pour 100 brebis traitées, cela représente 450 ml du produit testé. Toutefois, il est à noter qu’il n’est pas possible de traiter de nouveau une brebis qui n’aurait pas ingurgité l’ensemble de la dose qui lui a été affectée, ce qui a concerné 5 % de l’effectif. Une modification du mécanisme est donc à prévoir. Les mesures avec le pistolet connecté Automed® n’ont pas pu être finalisées. Les dysfonctionnements mis en évidence lors du test ont été communiqués au distributeur du matériel.

* Étude réalisée au Ciirpo, sur le site expérimental du Mourier dans le cadre du projet So_Perfects financé par le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine et de l’action Ovin 360 bénéficiant d’un financement Carnot, France Futur Élevage.

Les plus lus

Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Baptiste Soulat, 27 ans, s'est installé en Haute-Vienne sur l'exploitation paternelle. Passionné par la génétique, il est devenu sélectionneur en Suffolk.
« J’ai concrétisé ma passion pour la génétique et la Suffolk sur la ferme de mon enfance »
Baptiste Soulat, 27 ans, s’est installé sur l’exploitation bovine de son père en Haute-Vienne, créant du même coup l’atelier…
Parmi les céréales qui peuvent être distribuées aux brebis, l'avoine est la moins énergétique et n'est pas acidogène.
Quelles céréales intégrer dans la ration des brebis ?
Les céréales sont des concentrés d’énergie qui sont essentiels dans la ration des brebis selon leur stade physiologique. Tour d’…
Légende
"Nous avons choisi le pastoralisme itinérant"
Après avoir été bergers durant cinq ans, Juliette Martorell et François Oriol pratiquent depuis deux ans le pastoralisme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre