Aller au contenu principal

Où acheter son bélier ?

Petites annonces, foires, connaissances, coopératives, OS… les offres de béliers abondent. Mais il faut veiller à ce que l’origine soit un sélectionneur.

Foire génétique

Des foires génétiques, comme celles de Bellac (Haute-Vienne) en mai et septembre, ont lieu dans toute la France. Elles ont pour objectif de faire se rencontrer éleveurs-sélectionneurs et éleveurs. Dans ces foires, notamment celles de Bellac, la plupart de vendeurs sont des éleveurs sélectionneurs agréés par la race. Les animaux ont donc des papiers et sont inscrits.

Petites annonces

Dans les journaux, comme Pâtre, ou sur des sites internet fleurissent de nombreuses annonces d’offres de reproducteurs. Certaines proviennent d’organisme de sélection et certaines peuvent sembler moins sérieuses. Il convient donc de vérifier les papiers, l’inscription et les qualités sanitaires de l’animal.

Passer par sa coop et son organisation de producteurs

Pour acheter un bélier sans se déplacer, il est possible de passer par son technicien de coopérative ou d‘organisation de producteurs. Ce dernier pourra se rendre dans des foires ou prendre contact avec des éleveurs-sélectionneurs afin de choisir le meilleur bélier en fonction des besoins de l’élevage.

Les organismes de sélection

Les organismes de sélection sont les garants de programmes de sélections pour une race donnée, il en existe donc normalement un pour chaque race française. Ce sont eux qui déterminent le programme de sélection. La finalité de tous les programmes français de sélection des races bovines, ovines ou caprines est de permettre à chaque race de répondre au mieux aux besoins des différents maillons de la filière, des éleveurs aux consommateurs. Il s’agit d’optimiser son potentiel et d’orienter son évolution en fonction de celle des systèmes de production et des marchés. C’est la raison pour laquelle la définition et la révision périodique des objectifs de sélection de chaque race sont, en France, le fruit de décisions concertées entre les représentants des divers opérateurs de la filière, de l’éleveur au distributeur. Avec l’assistance technique de l’Inra et de l’Institut de l’Élevage, ces organismes, agréés par le Ministère de l’agriculture, ont la responsabilité de la définition des orientations raciales (objectifs de sélections) mais aussi de la tenue du livre généalogique et la gestion du fichier racial, base de données informatisée contenant toutes les informations sur les animaux de la race. Si l’on peut acheter des béliers directement auprès des organismes, ce sont aussi eux qui accréditent les éleveurs sélectionneurs et fournissent les papiers nécessaires au choix d’un bon reproducteur.

Avis expert : Agathe Cheype, Institut de l'Élevage

"Des garanties avec un élevage sélectionneur"

"Pour garantir une bonne qualité génétique de son bélier, il est important qu'il soit issu d'un élevage sélectionneur, c'est-à-dire adhérant à un organisme de sélection. Les sélectionneurs ont pour métier de produire de bons reproducteurs en accouplant entre eux les meilleurs béliers aux meilleures brebis. De plus, dans le cadre d’élevages sélectionneurs, les élevages sont contraints d’apporter des garanties sanitaires, notamment en ce qui concerne la tremblante mais aussi parfois sur le visna-maëdi. De plus, les reproducteurs d’élevages sélectionneurs ont été soumis aux contrôles de performances. Les acheteurs disposent d'index qui offrent une prédiction du potentiel génétique des animaux. Les reproducteurs ayant obtenu une qualification décernée par l'OS ont été observés sous toutes les coutures que ce soit au niveau de leur morphologie ou de leur généalogie. Il est donc important de bien regarder les papiers du bélier pour connaître les résultats de contrôle de performance et les qualifications. Mais ce contrôle des papiers doit aussi être couplé avec un bon examen visuel de l’animal.

Mise en garde

Les marchés aux bestiaux

Un éleveur peut acheter un reproducteur dans un marché aux bestiaux. Mais il faut rester sur ses gardes car les marchés ne sont normalement pas des lieux d’achat de reproducteurs, il faut donc rester attentifs et bien vérifier la présence de papier et se faire garantir au mieux les conditions sanitaires de l’animal.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Pâtre.

Les plus lus

La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Le traitement au goudron de pin permet de prolonger la durée de vie des clôtures.  © M. Harlet
Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
L'automne fournit une herbe à forte valeur nutritive, à condition d'avoir des précipitations. Ici, un troupeau pâture en Auvergne
Comment gérer ses prairies après la sécheresse ?
La sécheresse estivale a impacté les ressources fourragères. Si les précipitations reviennent, on peut espérer une pousse de l’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre