Aller au contenu principal

Le certificat de spécialisation ovin de Mirecourt fête ses 10 ans

À l’occasion des 10 ans d’existence du certificat de spécialisation ovin de Mirecourt, dans les Vosges, équipe enseignante et élèves ont concocté une journée technique remplie de surprises.

Ingrid Voinson et Catherine Falcoz, les deux enseignantes qui encadrent le certificat de spécialisation ovin (CSO) au lycée de Mirecourt, dans les Vosges, se félicitent du succès de la journée régionale ovine organisée le 15 février. « Il y a eu plus de 150 participants, dont une soixantaine d’élèves, 40 anciens du CSO et des techniciens, des éleveurs », apprécie Catherine Falcoz. 

Car cette journée technique n’est pas comme les autres, elle a lieu à l’occasion du dixième anniversaire de cette formation spécialisée en ovin. Depuis sa mise en place au lycée de Mirecourt, le CSO a permis de former plus de 90 personnes aux spécificités de la production ovine. « On estime à 70 % le taux d’installations en production ovine dans les années qui suivent la fin du CS ovin, même si certains apprécient avoir d’abord une expérience salariée avant de se lancer dans le grand bain de l’installation », se réjouit Catherine Falcoz.

Montrer que la production ovine se porte bien

En première intervention, le point accueil installation des Vosges a dressé le panorama du parcours pour un porteur de projet, des différentes étapes et des aides financières possibles. « La partie en salle s’est poursuivie avec une présentation de la filière ovine dans le Grand Est. Les élèves ont pu être rassurés quant à la bonne santé de la production ovine, en tout cas par rapport à d’autres secteurs agricoles », appuie l’enseignante. 

Enfin pour conclure la matinée sur une touche plus technique, les participants ont assisté à une présentation des apports nécessaires en minéraux pour la brebis. 

Quatre ateliers techniques

Avant d’enchaîner sur les ateliers techniques de l’après-midi, tout le monde a pu se régaler des produits issus de la ferme de Braquemont, l’exploitation agricole du lycée de Mirecourt.

L’après-midi, chacun a pu assister à l’une des quatre sessions techniques telles que la qualité des enrubannages et des ensilages sur la santé animale, la gestion des risques liés au pâturage de surfaces additionnelles et les actions mises en place dans les lycées agricoles. 

Démonstration de chien de troupeau

« Sur le volet génétique, nous avons pu compter sur la présence de trois organismes de sélection : Mouton charollais, Géode et l’organisme de sélection ovine du Nord (OSON) », apprécie Catherine Falcoz. Ces intervenants ont rappelé l’importance de la génétique en élevage et comment choisir un bon bélier.

Tout au long de la journée, les élèves en BTS au lycée de Mirecourt ont proposé des animations aux participants. « Pendant la partie en salle, ils ont lancé un quiz sur la filière ovine avec des petits cadeaux à la clé. Ils ont également monté une tombola où l’on pouvait gagner un panier gourmand en estimant le poids d’un agneau. Ils ont présenté les races des béliers présents sur la ferme et ont fait une démonstration de chien de berger », énumère l’enseignante.

Les plus lus

Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
Les éleveurs de brebis laitières des Pyrénées-Atlantiques s'investissent pour trouver des pistes d'adaptation de leur activité face au changement climatique.
Changement climatique : la filière lait de brebis des Pyrénées Atlantiques prend la mesure de l'enjeu
L'interprofession lait de brebis des Pyrénées-Atlantiques dans un projet franco-espagnol à la recherche de pistes pour adapter…
Benoit Toutain, 17 ans et originaire de l'Oise, a été sacré meilleur jeune berger 2024 lors de la finale des Ovinpiades, le 24 février, à Paris.
Salon de l’Agriculture : Le meilleur berger de France 2024 vient de l’Oise
Le champion de la 19e édition des Ovinpiades, Benoît Toutain, est originaire de l’Oise et possède déjà son propre troupeau.
Baptiste Soulat, 27 ans, s'est installé en Haute-Vienne sur l'exploitation paternelle. Passionné par la génétique, il est devenu sélectionneur en Suffolk.
« J’ai concrétisé ma passion pour la génétique et la Suffolk sur la ferme de mon enfance »
Baptiste Soulat, 27 ans, s’est installé sur l’exploitation bovine de son père en Haute-Vienne, créant du même coup l’atelier…
Parmi les céréales qui peuvent être distribuées aux brebis, l'avoine est la moins énergétique et n'est pas acidogène.
Quelles céréales intégrer dans la ration des brebis ?
Les céréales sont des concentrés d’énergie qui sont essentiels dans la ration des brebis selon leur stade physiologique. Tour d’…
Légende
"Nous avons choisi le pastoralisme itinérant"
Après avoir été bergers durant cinq ans, Juliette Martorell et François Oriol pratiquent depuis deux ans le pastoralisme…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre