Aller au contenu principal

Réussir Pâtre : Le média des éleveurs de moutons

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

En Ardèche, relief et moutons font bon ménage

En avril, la FNO tiendra son assemblée générale au cœur de l’Ardèche, département petit par sa taille mais grand par son agriculture.

 © T. Ruppert
© T. Ruppert

L’Ardèche accueillera début avril les moutonniers de la France entière à l’occasion de l’assemblée générale de la Fédération nationale ovine (FNO). « C’est le plus petit département de Rhône-Alpes mais celui qui a le plus gros cheptel ovin », rappelle Michèle Boudoin, présidente du syndicat national. Ce territoire, aux portes de la région Paca, présente une agriculture diversifiée, où quasiment toutes les productions françaises sont représentées. Qu’il s’agisse d’élevage ou de cultures, les filières sont dynamiques, avec ces 5 292 chefs d’exploitation (Agreste 2017) et la centaine d’entreprises agricoles créées chaque année sur le département. L’Ardèche draine également plus de 11 000 emplois saisonniers par an et est à l’origine de 25 produits sous indication géographique (IGP et AOP). La filière ovine est bien représentée avec un bon millier d’éleveurs ovins et un cheptel de 54 500 brebis qui produisent tous les ans près de 45 000 agneaux. En moyenne, les élevages ovins comptent une cinquantaine de brebis. Alain Crozier, président de syndicat ovin de l’Ardèche décrit l’élevage de son département : « l’élevage ovin ardéchois est traditionnel, quasiment exclusivement tourné vers le pastoralisme et l’élevage extensif. Beaucoup de fermes cumulent au moins deux ou trois productions, comme châtaigne et ovins, ou vigne et ovins. »

Sans moutons, l’Ardèche n’aurait pas ses beaux paysages

Et des moutons, il en faut, pour aller débroussailler les zones difficiles d’accès qui sont légion en Ardèche. « Sans l’action de nos troupeaux, le paysage se refermerait rapidement, alerte le président ardéchois. L’enjeu du pastoralisme dépasse le secteur agricole. Il s’agit d’écologie, d’économie et de tourisme. » D’autant que l’Ardèche est principalement en zone de montagne et que l’élevage de brebis est celui qui prospère le mieux dans cet environnement. « L’élevage ovin fait partie intégrante de la culture ardéchoise », aime à rappeler Alain Crozier. Mais celui-ci est confronté de plein fouet au réchauffement climatique, qui assèche les parcours et affaiblit économiquement les éleveurs. Le fourrage n’est pas aussi abondant qu’il y a quelques années et les concentrés ne sont pas aisés à produire dans les reliefs ardéchois. « Il nous faut trouver des moyens de nous adapter et ce, le plus rapidement possible. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Vignette
De l’énergie à revendre en élevage ovin
Outre l’aspect écologique, les éleveurs ovins qui se sont lancés dans la production d’énergies renouvelables trouvent un…
Vignette
« Un siège à roulettes pour intervenir sur les brebis au cornadis »
« Je suis skateur et, quand j’ai commencé à traiter les brebis il y a sept ans, je me suis naturellement assis sur mon skateboard…
Vignette
S’accorder une trêve pendant l’agnelage
Pour l'éleveur, l’agnelage est une période cruciale et épuisante, il est possible de faire une pause.
Vignette
Des plans et des conseils pour la bergerie
Le nouvel outil Equip’Innovin met à disposition des plans de bergerie, d’équipements et de contention sur idele.fr/services/…
Les premiers passages en salle de traite seront grandement facilités si les agnelles ont déjà été habituées à la salle et à la séparation des agneaux.  © D. Hardy
Faciliter l’apprentissage des agnelles à la traite
On gagne du temps à habituer, voire dresser, les agnelles à passer en salle de traite avant le début de la traite.
Département 33 - Vends brebis, agnelles, béliers Landaise et Rouge du Roussillon
670/ANI/01 - Gironde, vends brebis, agnelles, béliers Landaise et Rouge du Roussillon. Plein air intégral depuis 1994. Prix :…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7,6€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre