Aller au contenu principal

Loup : échec d'une protection sans régulation

Vignette

L’augmentation constante des attaques de troupeaux a démontré l’échec de la politique de protection stricte du loup. La prise de conscience des élus pourrait faire émerger de nouvelles solutions.

Au sommaire de ce dossier

 © Pixabay
Loup : échec d’une protection sans régulation
L’augmentation constante des attaques de troupeaux a démontré l’échec de la politique de protection stricte du loup.
2000 chiens de protection ont été mis en place dans les Alpes, parfois dans des situations d’urgence.  © A. Villette
Bilan de vingt ans de protection des troupeaux
La multiplication des dégâts causés par le loup traduit l’inefficacité d’une politique de gestion reposant sur la seule protection des troupeaux.
Caméra thermique, phare et carabine constituent l’équipement des brigadiers pour les missions visant à prélever des loups © A. Villette
Une nuit avec la brigade loup
Une brigade a été mise en place à l’automne au sein de l’ONCFS pour aider les éleveurs à protéger les troupeaux et permettre le prélèvement de loups l
Les meutes s'intéressent d'avantage aux troupeaux domestiques au printemps, les louveteaux étant encore trop jeunes pour suivre les ongulés sauvages qui repartent en altitude. © Pixabay
Supprimer les loups gênants pour stabiliser les attaques
Aux États-Unis, le programme de restauration des loups inclut le contrôle létal des loups « à problème ».
Publicité