Aller au contenu principal

Des pistes pour se débarrasser du piétin

Vignette

Le piétin reste la principale cause de boiterie chez les ovins. Se débarrasser de cette maladie contagieuse passe par le traitement, la prévention puis l’éradication. Les animaux malades doivent être parés et traités alors que la lutte dans le troupeau passe par le pédiluve, la réforme, la supplémentation en zinc et la vaccination. De nouveaux médicaments vétérinaires et moyens de détection apparaissent alors qu’une stratégie nationale est en cours de définition. Les éleveurs touchés sont exaspérés par la maladie. Comme le rappelle un éleveur touché : « Celui qui n’a pas le piétin, il ne sait pas la chance qu’il a ! »

Au sommaire de ce dossier

© Ciirpo
Se débarrasser du piétin
Le piétin reste la principale cause de boiterie chez les ovins.
La lutte contre le piétin s'organise.  © B. Morel
Vers une stratégie différenciée dans la lutte contre le piétin
La prévention reste le fer de lance de la lutte contre le piétin. L’association des différentes mesures donne des résultats probants.
Le prélèvement est réalisé avec un écouvillon sec appliqué sur l’espace situé entre les onglons. © Resalab Cristal
Piétin-Check détecte rapidement le piétin
Un nouveau test PCR détecte la présence de la bactérie responsable du piétin entre les onglons.
© Ciirpo
S’équiper pour prévenir le piétin
La lutte contre le piétin passe par le parage et le traitement.
Spontanément, les éleveurs ont une évocation très négative du piétin. Le nuage des mots issus de leur verbatim le traduit bien…
Les éleveurs touchés par le piétin dépités
Une enquête de l’Institut de l’élevage permet de mieux connaître les perceptions et stratégies des éleveurs touchés. Paroles d’éleveurs.
Publicité