Aller au contenu principal

De l’herbe en plus avec le pâturage en mini-parcelles

Pendant cinq ans, le pâturage cellulaire a été comparé à un pâturage tournant « classique »

Le pâturage cellulaire ou tournant dynamique consiste à offrir une nouvelle ration d’herbe aux brebis chaque jour. Dans ce dossier, vous trouverez de nouvelles références relatives aux intérêts de cette technique en matière de rendement des prairies et de qualité de la flore.

Au sommaire de ce dossier

© Ciirpo
De l’herbe en plus avec le pâturage en mini-parcelles
Le pâturage cellulaire ou tournant dynamique consiste à offrir une nouvelle ration d’herbe aux brebis chaque jour.
On obtient un tiers d’herbe en plus sur les bonnes prairies avec des conditions climatiques favorables. © Ciirpo
Les prairies à bon potentiel plus productives
Pâturée avec un temps de séjour très court, l’herbe est davantage produite, en particulier sur les bonnes prairies.
On observe 19 % de légumineuses, en cellulaire comme en tournant © Ciirpo
La même proportion de légumineuses
La composition floristique des prairies semble plus impactée par les aléas climatiques que par la nature du pâturage, cellulaire ou tournant.
451 analyses coprologiques ont été réalisées dans le cadre de cette étude. © Ciirpo
La même pression parasitaire
Pâturer en tournant plus ou moins rapidement oblige à la même vigilance en termes de parasitisme interne.
Alice Poilane, Caveb. « L’adhésion des éleveurs pour cette méthode de pâturage est un grand succès. En effet, aucun d’entre eux ne l’a arrêté par la suite.  Les surfaces conduites en pâturage tournant dynamique Herby ont même été développées au fil des années. Ainsi, depuis 2014, elle ont été multipliées par quatre ». © Caveb
Des retours d’expériences positifs
Depuis quelques années, la technique se développe. Avis argumentés d’utilisateurs convaincus.
Publicité