Aller au contenu principal

Des références de consommation d'eau plus raisonnables

Les ruminants ne consomment pas autant d'eau que ce que les médias reportent trop souvent. Une présentation de l'Institut de l'élevage aux congrès 3R remet du bon sens dans les chiffres...

© S. Leitenberger

L'impact des ruminants sur la ressource en eau (ou « empreinte eau ») est très variable selon la méthodologie utilisée. Certaines méthodes ne font qu'additionner des volumes, dont l'eau de pluie, sans prendre en compte les véritables effets sur l'environnement. Cette approche quantitative fournit des données démesurées : 10 000 litres d'eau pour produire un kilo d'agneau ou 1000 litres d'eau pour fournir un litre de lait de vache. Or, ces chiffres, plutôt à charge, sont hélas souvent repris par les médias. Dans une étude présentée aux 3R, l'Institut de l'Élevage analyse plus finement la consommation d'eau sur l'ensemble du cycle de vie et appelle à considérer la quantité d'eau prise à l'environnement en la pondérant par un facteur de stress hydrique régionalisé. Avec cette méthode, de plus en plus partagée dans le monde, l'empreinte eau consommative n'est plus que d'environ 65 litres par kilo d'agneau vif ou 3 à 16 litres par litre de lait de vache. Ces premiers repères français montrent aussi que l'empreinte eau est très variable d'une région à l'autre et d'un système alimentaire à l'autre.

Les plus lus

Pâturage tournant dynamique
"Avec 100% de pâturage tournant dynamique pour notre troupeau ovin, nous sommes en phase avec le changement climatique"
Julie et Thimoléon Resneau sont éleveurs de brebis allaitantes à Pomy dans l’Aude depuis 2006. Leur troupeau de Rouge du…
Xavier Marchand, éleveur de romanes en Ille-et-Vilaine, s'est installé en 2018 sur l'exploitation familiale. Son intérêt pour la génétique l'a poussé à sauter le pas ...
Un pied dans la sélection ovine pour diversifier le revenu
Xavier Marchand a repris la ferme familiale en Bretagne. Il conduit ses romanes en sélection et en agneaux de boucherie pour…
Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
2024, année des noms en "V" : des idées amusantes pour vos chiens, béliers et brebis préférées
 Attribuer une lettre initiale aux prénoms chaque année permet de savoir facilement l’âge d’un animal, qu’il s’agissent de…
Alexis et Jean Gratton, deux des cinq associés du Gaec Le Pay : « Notre objectif aujourd’hui est de développer la vente de reproducteurs, en maintenant la vente directe, ...
« Nous calons un planning pour des agneaux toute l’année »
Au Gaec Le Pay, l’utilisation de la Charmoise et le désaisonnement lumineux ont permis de produire des agneaux toute l’année en…
Un voyage en hiver
Un  voyage en hiver a reçu le grand prix du jury du festival pastoralisme et grands espaces.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre