Aller au contenu principal

Victor Maman, éleveur ovin à l’EARL Aux Renault, dans l’Aube
« Cela fait 20 ans que nous pratiquons l’insémination animale sur nos brebis Île-de-France »

Victor Maman, éleveur de 400 brebis Île-de-France, dans l'Aube
Victor Maman, éleveur de 400 brebis Île-de-France, dans l'Aube
© DR

​​​« Mon père a choisi l’insémination dès le début de sa troupe ovine dans les années 2000. L’objectif est l’amélioration génétique du troupeau. Cela nous offre la possibilité d’accéder à des béliers que nous ne pourrions pas acquérir autrement. Les béliers que nous achetons proviennent également d’élevages sélectionneurs car l’investissement dans les reproducteurs est crucial pour nous. Notre cheptel, composé de 400 mères et d’une petite dizaine de béliers de lutte, tous de race Île-de-France, est divisé en deux groupes : la moitié est en contre-saison, l’autre est mise à la reproduction à l’automne.

Parmi les 200 brebis du lot d’avril, 120 sont inséminées. L’âge des brebis, ne devant pas dépasser cinq ans, est un critère essentiel. Ensuite nous sélectionnons les meilleures en termes de valeur laitière, de croissance des agneaux et de conformité aux caractéristiques de la race. À ce jour, seuls quelques agneaux sont envoyés à station de contrôle de l’organisation de sélection ovine nord (Oson) mais nous aimerions développer la vente de reproducteurs.

Les coûts associés à l’insémination, englobant la pose d’éponge, le constat de gestation et le processus d’insémination proprement dit, s’élevaient à 5,80 euros par brebis en 2022. À cela s’ajoutent les chantiers qui représentent trois demi-journées de travail à deux personnes. Cependant, ces investissements en temps et en ressources en valent la peine ! Nous constatons une vraie amélioration des performances sur le long terme ».

Les plus lus

Pâturage tournant dynamique
"Avec 100% de pâturage tournant dynamique pour notre troupeau ovin, nous sommes en phase avec le changement climatique"
Julie et Thimoléon Resneau sont éleveurs de brebis allaitantes à Pomy dans l’Aude depuis 2006. Leur troupeau de Rouge du…
Darius Filipiak, 29 ans, s'est installé dans le Lot après un CS ovin et plusieurs expériences professionnelles en élevage ovin.
« J’arrive à vivre avec mes 250 brebis, élevées en plein air intégral »
Darius Filipiak, 29 ans, passionné par l’élevage de brebis, s’est installé en 2019, à Montcuq dans le département du Lot, avec…
2024, année des noms en "V" : des idées amusantes pour vos chiens, béliers et brebis préférées
 Attribuer une lettre initiale aux prénoms chaque année permet de savoir facilement l’âge d’un animal, qu’il s’agissent de…
Alexis et Jean Gratton, deux des cinq associés du Gaec Le Pay : « Notre objectif aujourd’hui est de développer la vente de reproducteurs, en maintenant la vente directe, ...
« Nous calons un planning pour des agneaux toute l’année »
Au Gaec Le Pay, l’utilisation de la Charmoise et le désaisonnement lumineux ont permis de produire des agneaux toute l’année en…
Un voyage en hiver
Un  voyage en hiver a reçu le grand prix du jury du festival pastoralisme et grands espaces.
Le matin est consacré aux cours théoriques. Ce jour-là, Catherine enseigne les grands chiffres de la filière ovine française.
Une journée avec une classe en certificat de spécialisation Ovin
Sur le campus de Mirecourt, niché au cœur des Vosges, Catherine Falcoz et Ingrid Voinson dirigent une formation professionnelle…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre