Aller au contenu principal

Bientôt une solution d’abattage à la ferme

Le projet de solution d’abattage à la ferme développé par des éleveurs de Loire-Atlantique pourrait se concrétiser en 2021. Les ovins sont concernés.

Une société coopérative d'intérêt collectif (Scic) associant éleveurs, collectivités et ateliers de découpe sera créée pour gérer l’abattoir de proximité. Pour garantir son autonomie de décision, l’association AALVie a lancé un crowdfunding sur MiiMOSa. © V. Bargain
Une société coopérative d'intérêt collectif (Scic) associant éleveurs, collectivités et ateliers de découpe sera créée pour gérer l’abattoir de proximité. Pour garantir son autonomie de décision, l’association AALVie a lancé un crowdfunding sur MiiMOSa.
© V. Bargain

Le 25 février dernier, les éleveurs de l’association AALVie (Abattage des animaux sur leur lieu de vie) ont réalisé le premier test d’abattage à la ferme en France, avec l’appui de la direction départementale de la protection des populations de Loire-Atlantique (DDPP). Le test, réalisé sur bovin, a permis la validation du processus par la DDPP, rendant désormais possible l’abattage des animaux sur leur lieu de vie. « Cette solution permettra à l’animal de naître, vivre et mourir à la ferme, ce qui limite le stress pour l’animal et répond aux attentes sociétales en matière de bientraitance animale », note Guylain Pageot, président d’AALVie.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Si la plupart des randonneurs se montrent respectueux du travail des bergers, certains échanges peuvent être tendus lorsque les brebis se font dispersées ou que les chiens sont aux abois. © B. Morel
" Vis ma vie de berger "
Joseph Boussion, alias Carnet de Berger sur Facebook, s’est donné pour mission de faire connaître la vie en estive aux…
La balle installée, il ne reste plus qu’à couper les filets pour la dérouler. © F. Mariaud
« Un tire-balle pour quad »
« Avant je déroulais les balles à la main pour assurer le complément de fourrage de mes brebis en pâture l’hiver. Maintenant,…
Les équipements de contention sont trop mal adaptés aux contraintes du parage des onglons. © DR
Parage des onglons : peut (beaucoup) mieux faire
Dans le cadre d’Am’TravOvin, des ergonomes ont observé des chantiers de parage des onglons pour proposer des repères permettant d…
 © Ton van Zantvoort
No way, un film sur la disparition progressive des bergers
No way plonge au cœur du combat obstiné de Stijn, un éleveur néerlandais prêt à tout pour garder son troupeau de 500 moutons…
Une partie du bureau de la FNO était rassemblée devant la Maison nationale des éleveurs (Paris) le lendemain de l’assemblée générale. De gauche à droite : Claude Font, Brigitte Singla, Jean-Roch Lemoine, Michèle Boudoin, Patrick Soury et Jérôme Redoulés.
Le nouveau bureau de la Fédération nationale ovine
La FNO a élu son bureau national le 21 septembre 2020 en plaçant à sa tête un binôme féminin avec Michèle Boudoin, réélue comme…
« Viande végétale » : Anvol, Inaporc et Interbev attaquent « Les Nouveaux Fermiers » en justice
Portail réussir
Anvol, Inaporc et Interbev ont décidé d’assigner les « Nouveaux Fermiers » en justice. Les attaques portent sur les termes « …
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 93€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Pâtre
Consultez les revues Réussir Pâtre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Pâtre