Aller au contenu principal

Provimi
XPC et Nutritek disponibles en France

© Provimi

Depuis début 2018, les produits de la société américaine Diamond V sont distribués en France exclusivement par Provimi (groupe Cargill). Diamond V mise depuis 75 ans sur les métabolites issus d’une double fermentation de levures, pour améliorer la santé digestive et le statut inflammatoire des animaux d’élevage. Ce procédé génère un ensemble, complexe mais stable, de métabolites bio-actives, qui soutiennent l’immunité des animaux, donc leur statut sanitaire et leur productivité. «Grâce à leurs métabolites bioactives, les produits Diamond V préservent l’intégrité intestinale et nourrissent la flore ruminale, explique Ghislain Boucher, responsable ruminants Provimi France. Quand il n’y a plus d’inflammation, tout le glucose est disponible pour la production laitière. Ainsi la ration est mieux valorisée et la vache peut exprimer tout son potentiel de production». Selon la société, des essais ont montré un gain de 5% de l’efficacité alimentaire et une amélioration de l’ingestion en début de lactation. De plus, la prévalence des pathogènes est réduit. Le suivi de 14 élevages allemands a montré une réduction de 34% des recours aux antibiotiques.
En complément de XPC, Diamond V a développé depuis deux ans Nutritek, une nouvelle génération de produits encore plus axés sur l’immunité. «Ce produit a été pensé pour les troupeaux à forte production (plus de 33 kg/jour) pour améliorer performances et longévité ». Nutritek peut être utilisé en l’état (conditionnement en farm pack, distribution de 60g/VL/jour) ou incorporé dans les aliments. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Gaël et Lucia Fortin ont quitté la Vendée pour se ré-installer en Loire-Atlantique. « Ce n’est pas le parcours le plus simple, mais aujourd’hui nous ne regrettons pas ce choix. » © E. Bignon
« J’ai préféré me ré-installer sur une autre ferme »
Suite à une mésentente, Gaël Fortin a quitté l’exploitation familiale en Vendée et s’est ré-installé dans un département voisin,…
Benoît et Xavier Bonnet, cousins et associés du Gaec de la Chevade. « Nous intervenons tout l’hiver pour mener la lutte contre les campagnols. » © B. Griffoul
« Le matin, nous aimons nous lever pour aller nous occuper de nos vaches, brebis et céréales »
Dans le Cantal, à 1 000 mètres d'altitude, le Gaec de la Chevade mêle production laitière, viande ovine et céréales. Conduite…
Après la mort de 400 bovins : l'arrêt du parc éolien est préconisé pendant dix jours
La commission d’enquête mandatée suite aux troubles sur deux élevages laitiers proches du parc éolien des Quatre Seigneurs, en…
Monnaie
Prix du lait : la grande distribution annonce plusieurs accords tarifaires 2021
A 385 ou 386 euros les 1000 litres, toutes primes confondues : c'est le prix du lait que Lidl, Carrefour et Système U annoncent…
Évolution des résultats courants par UMO exploitant des systèmes bovins lait279 exploitations des réseaux d’élevage Inosys © Source : GEB-Institut de ...
Des estimations de revenus 2020 en baisse dans tous les systèmes laitiers des réseaux d'élevage
D’après les estimations réalisées sur les fermes laitières des réseaux d’élevage Inosys, le revenu baisse de 500 à 10 800 euros…
Imposante structure de 25 m de haut et de 6,10 m de diamètre, le silo tour date de 1978. © B. Griffoul
"Notre ensilage d'herbe est stocké en silo tour"
Dans le Cantal, le Gaec de la Chevade dispose d'un silo tour de 800 m3 pour stocker l'ensilage d'herbe. Ce système permet aux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière