Aller au contenu principal

Vos logettes sont-elles toujours adaptées à vos vaches laitières ?

Le confort du couchage est primordial et doit être incitatif. Chaque éleveur peut estimer si ses logettes sont adaptées à la stature de ses vaches. Tanguy Morel, de l'Institut de l'élevage, donne des pistes basées sur l'observation des animaux.

Vaches prim'Holstein en logettes
Des logettes confortables : les vaches sont couchées droites dans la logette, les pattes avant repliées et les pattes arrière étalées. La queue ne dépasse pas dans le couloir et la barre de bat-flanc n'est pas en contact avec l'animal.
© A. Conté

1 - Des vaches couchées et à l'aise dans leur logette

« Il faut compter le nombre de vaches debout pendant les heures normales de repos. Si plus de la moitié n'est pas couchée, c'est qu'il y a un problème. » Une vache confortablement couchée dans la logette a ses pattes arrière et son bassin qui ne dépassent pas du seuil. Les épaules et les hanches ne doivent pas être en contact avec les séparations. En position debout, la vache doit bouser dans le couloir, avec les pattes arrière bien d'aplomb à au moins 10 cm du seuil. La tête est normalement avancée sous la barre de cou.

Lire aussi : « Nos vaches sont désormais à l'aise dans leurs logettes »

2 - Observer le lever et le coucher

La vache ne doit pas être obligée de s'y reprendre à plusieurs fois pour se lever ou se coucher. « Au lever, la vache va projeter sa tête vers l'avant. Elle ne doit pas rencontrer d'obstacle. C'est pourquoi il est important de préserver un espace de dégagement, que la logette soit face à un mur ou en face à face. En effet deux vaches de front ne doivent pas se gêner, surtout si une dominante est en face d'une dominée. » Une fois que la vache est à genou, elle lève son arrière-train grâce au mouvement de balancier de l'avant.

3 - Des dimensions adaptées aux gabarits de son troupeau

La tête et le cou ne doivent pas être gênés ni à l'avant, ni en hauteur, d'où l'importance d'une barre de cou assez haute. De plus, le sol de la logette ne doit pas être glissant et nuire à l'appui des onglons des pattes arrière. Ensuite, la vache va relever son avant-main. Pour cela, elle projette une de ses pattes vers l'avant par-dessus l'arrêtoir au sol. Celui-ci ne doit donc pas être trop haut. « Nous préconisons moins de 10 cm au-dessus de la surface de couchage. » Pour le coucher, on retrouve les mêmes zones d'obstacle, à savoir le dégagement à l'avant, en hauteur, et des zones d'appui non glissantes.

Lire aussi : « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »

4 - Être attentif aux repères visuels

Des zones de brillance sous la barre au garrot ou en bas de la séparation indiquent un frottement excessif et donc anormal. Ensuite, sur les animaux eux-mêmes, des blessures et dépilations sont des signaux d'alerte. « Des blessures aux jarrets et à la mamelle sont le signe d'un sol trop abrasif. Des gonflements au niveau des jarrets mettent en lumière des logettes trop petites. Des zones de dépilation, des plaies ou des bosses sont le résultat de mauvais réglages, au niveau de la barre au garrot notamment. »

Retrouvez les nouvelles recommandations de dimensions des logettes par gabarit de vaches laitières

Les plus lus

Christophe Baudoin, 36 ans, et son frère Vincent, 40 ans, ne craignent pas d’essayer de nouvelles pratiques pour produire plus de lait et maîtriser les charges.
« Avec un seul robot, nous produisons 1 million de litres de lait »
Le Gaec des sapins, en Loire-Atlantique, produit 1 million de litres de lait avec 83 vaches et un seul robot tout en…
Jérôme Curt, éleveur à la ferme du trèfle.
Bâtiments pour bovins : « Notre stabulation se rapproche du plein air »

La Ferme du trèfle, dans l’Ain, a monté un bâtiment novateur axé sur le bien-être animal. Pad cooling, toiture en Bartic,…

Selon Cyril Bapelle, vétérinaire nutritionniste (à gauche), « il faut réfléchir la gestion des mycotoxines en particules ingérées par vache et par jour ».
Mycotoxines : « Nous avons perdu 4 litres de lait par vache »

Dans la Manche, Romain Boudet, installé en individuel, a vu ses résultats techniques chuter après l’ouverture du silo de maïs…

Robot de traite : quel gain de production laitière lors du passage de la salle de traite au robot ?

Le passage de la salle de traite au robot de traite s’accompagne d’un gain de production par vache laitière. À paramètres…

En 2023, Baptiste et Léo Blanchard ont séché 600 tonnes de foin à 87 à 93 % MS, 350 tonnes de maïs grain et 40 tonnes de bois déchiqueté.
Foin : « Avec un séchoir à plat autoconstruit dans un ancien bâtiment, nous limitons l’investissement »

Éleveurs en Mayenne, Baptiste et Léo Blanchard ont transformé un ancien bâtiment à taurillons en séchoir en grange à plat.…

vaches à la traite
Contrôle laitier : le rendement des vaches laitières a augmenté en 2023

Les résultats 2023 du contrôle laitier montrent une hausse de la productivité de 60 kg à 8938 kg de lait par lactation.…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière