Aller au contenu principal

Une nouvelle génétique de maïs de type feuillu

Connu pour ses sorghos BMR, le semencier Semental lance des hybrides de maïs originaires du Canada et dotés d’une génétique particulière. Ils sont plus riches en fibres digestibles et présentent un amidon plus dégradable dans le rumen. Trois variétés de maïs de type Leafy et Leafy Floury sont proposées avec des précocités différentes (280/300, 400/420, 520/550). « Dotés d’un port semi-retombant, ils se caractérisent d’abord par un grand gabarit et un fort développement végétatif », décrit Antoine Wattel de Semental. Leurs feuilles sont plus larges et plus longues. Ces hybrides contiennent plus de feuilles au-dessus de l’épi. L’autre particularité majeure porte sur le type d’amidon : il est blanc, farineux et facilement dégradable. Les épis et les grains se montrent également plus gros. Le semencier indique qu’au stade 35 % MS et au-delà « la dégradabilité de l’amidon dans le rumen apparaît supérieure à celle des maïs cornés classiques, et la proportion d’amidon by-pass (qui échappe aux dégradations ruminales) plus faible ».

Un rapport épi/plante entière un peu plus faible

Pour Alexis Férard d’Arvalis, « le fait d’avoir un nombre de feuilles au-dessus de l’épi plus élevé devrait renforcer légèrement la digestibilité de l’appareil végétatif, mais cela reste à confirmer dans notre contexte pédoclimatique français". Il rappelle qu’il est surtout essentiel de voir comment vont évoluer ces maïs d’un point de vue agronomique sous nos latitudes. « Quel sera leur rendement et sera-t-il possible de les amener à 32 % de matière sèche ? », s’interroge-t-il. Le fait que la partie grain se révèle plus riche en amidon farineux (donc plus dégradable dans le rumen) a surtout un intérêt si le stade de récolte se montre supérieur à 33-34 % MS. Or, le semencier préconise une récolte à 28-30 % MS pour ce type de maïs. « Les essais sur les animaux aux États-Unis n’ont pas montré de différence d’ingestion ni de production laitière par rapport à des variétés classiques », mentionne-t-il. Ce sont les tests dans nos conditions réelles d’élevage et la réponse des vaches qui auront le dernier mot.

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Alexis, 28 ans, et Cyril, 32 ans, avec leur père Didier Magnière, 61 ans. « Nous partageons une vraie passion pour la race Simmental et n’aimons pas trop faire du tracteur. »
« Nous avons remis à plat tout notre système de production laitier pour devenir autonomes »
En Côte-d’Or, le Gaec Magniere a repensé totalement son assolement et ses rotations. Il est devenu complètement autonome en…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière