Aller au contenu principal

Vetalis propose un observatoire des oligoéléments pour connaitre les carences de sa région

Vetalis lance une plateforme interactive sur son site internet. Elle permet de connaître les risques de carence de sa petite région.

La mise à l’herbe est la période critique, car l’herbe est carencée en oligoéléments.
© A. Conté

Cet observatoire regroupe les données d’analyse de plus de 12 000 bovins laitiers et allaitants de 2 640 élevages. Il est le fruit d’un partenariat créé depuis 2007 avec le laboratoire LEAV 85. Les données proviennent d’animaux sans signes cliniques, hors du mois autour du vêlage, prélevés à la veine jugulaire pour éviter les contaminations, et avec un échantillon envoyé dans les 48 heures pour limiter l’hémolyse. Elles ont permis d’actualiser l’état des carences en oligoéléments des bovins en France. « Il en ressort que plus de 60 % des bovins sont carencés en sélénium, iode, cuivre et zinc, et plus de 40 % des bovins laitiers sont carencés en cuivre et zinc, et 20 % en iode et sélénium. Chez les bovins laitiers, il s’agit plutôt de carences modérées liées à un problème d’assimilation. Alors que chez les bovins allaitants il s’agit plutôt de carences fortes liées à un défaut d’apport », résume Tiphaine Ragueneau, vétérinaire ayant réalisé la synthèse dans le cadre d’une thèse.

Des carences liées à un problème d’assimilation en bovins laitiers

L’outil en ligne est accessible gratuitement. Il propose une première entrée sous la forme d’une carte interactive des carences par oligoélément à l’échelle de la petite région agricole : il suffit de se géolocaliser en tapant le nom de sa commune pour connaître le risque de carence auquel on est exposé. La plateforme propose une deuxième entrée par les troubles observés sur l’élevage, afin de savoir à quelle carence ils peuvent être potentiellement liés.

« La mise à l’herbe est la période critique, car l’herbe est carencée en oligoéléments, rappelle Sandy Limousin, de Vétalis. Un plan de complémentation est indispensable. » Différentes solutions de complémentation sont possibles : bolus, seaux à lécher, granulés, galets effervescents. Les bolus ont le double avantage de la maîtrise individuelle de l’apport et de la précision du relargage. Les galets effervescents, technologie brevetée par Vétalis lancée il y a un an, apportent une forme hautement disponible organique (contrairement au bolus pour éviter le délitement). Ils sont à utiliser en cure de cinq jours à renouveler tous les deux à trois mois en entretien. « C’est une solution maîtrisée et collective car on sait combien chaque animal boit quotidiennement. Il n’y a pas de phénomène de compétition comme au seau à lécher. »

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Monique Provost, éleveuse en Loire-Atlantique « Depuis cinq ans, je nourris mes veaux au lait entier jusqu’au sevrage une seule fois par jour, du lundi au samedi."
« Mes veaux reçoivent six buvées de lait entier par semaine »
Monique Provost, éleveuse en Loire atlantique se simplifie la vie en distribuant du lait entier à ses veaux une fois par jour,…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Jean-Noël Landemaine avec Marion, sa compagne, et leur fille Louise. « Notre travail a plus de sens. Il est plus technique et plus passionnant qu’avant. J’apprécie le gain d’autonomie pour l’organisation des chantiers de récolte. » 
« Notre conversion bio avec séchoir à foin répond à nos convictions »
Au Gaec Louverné, en Mayenne. Être en phase avec leurs convictions et les attentes sociétales tout en améliorant l’autonomie de l…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière