Aller au contenu principal

Un chariot de traite en état de marche

Privilégiez pour le chariot de traite mobile des matériaux et des équipements durables pour qu’il soit toujours prêt à fonctionner.

Une vache n’attend pas quand elle doit être traite. Le chariot de traite mobile doit toujours être prêt à démarrer. © Le Carré Farago
Une vache n’attend pas quand elle doit être traite. Le chariot de traite mobile doit toujours être prêt à démarrer.
© Le Carré Farago

S’il est un équipement qui ne sert pas tous les jours mais qui doit être fonctionnel quand on en a besoin, c’est bien le chariot de traite mobile. Véritable petite machine à traire avec son groupe moteur/pompe à vide, son faisceau et son pot, il permet de traire une vache isolée (colostrum, infirmerie…). « Nous recommandons l’achat d’un chariot avec pompe à vide huilée, explique Jérôme Monnier, directeur commercial du site Le Carré Farago. C’est un équipement qui ne sert que de temps en temps. Avec une pompe sèche, si elle n’est pas régulièrement entretenue, l’humidité génère de la corrosion au niveau des palettes. Et, quand on en a besoin, elle ne fonctionne pas. Avec une pompe huilée, ce risque n’existe pas. » La différence de prix est de l’ordre de 300 euros.

Se méfier de certains chariots bas de gamme

Sur les sites de vente en ligne, les prix des chariots de traite varient du simple au double. Des écarts qui appellent la circonspection quant à la qualité du matériel. Il faut se méfier notamment de certains chariots bas de gamme fabriqués en Turquie. Et d’abord vérifier qu’ils sont bien vendus avec le faisceau et le pot, ce qui n’est pas toujours le cas. Parfois aussi, ils ne sont pas montés.

Jérôme Monnier conseille de prendre une pompe à vide d’une capacité de 185 à 200 l/min plus adaptée à des vaches hautes productrices et qui respecte les normes habituelles (plage de dépression de 48-50 kPa et 60 pulsations/min). Préférer aussi un châssis galvanisé fabriqué avec du tube de gros diamètre, qui sera durable, plutôt que des tubes peints qui se corroderont très vite au contact de l’humidité des laiteries, au risque que le chariot ne roule plus très bien. Il faut compter entre 900 et 1 200 € HT pour avoir un équipement correct et durable.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jean-Baptiste Decheppe. "Avant, on distribuait la ration le matin. Le problème, c'est que quand arrivait le soir, non seulement la ration était déconcentrée car les vaches avaient trié toute la journée, et en plus elles n’avaient pas forcément toujours suffisamment à manger durant la nuit. " © DR
« En distribuant la ration le soir, les bouses sont beaucoup plus homogènes »
Distribuer la ration le soir a eu un impact positif sur le troupeau. Jean-Baptiste Decheppe, éleveur dans le sud de la Meuse, en…
Ludovic Ménoret préfère se concentrer sur la production de lait plutôt que sur les cultures. © V. Bargain
« Seul sur mon exploitation laitière, je délègue tous les travaux de culture »
Installé en 2016, Ludovic Ménoret a choisi de déléguer presque tous les travaux des champs. Un fonctionnement qui permet de…
Les quatre associés du Gaec des Sources. « L’empreinte carbone nous servira d’indicateur dans l’amélioration de nos pratiques. » © E. Bignon
"Notre exploitation laitière va vendre des crédits carbone"
Commercialiser leur réduction d’émission de gaz à effet de serre sur le marché volontaire des crédits carbone : c’est ce que le…
 © B. Griffoul
Dans la nurserie, des plafonds relevables pour les veaux
Au Gaec des congères, dans l’Aveyron, des treuils de voilier, peu coûteux, permettent de relever sans forcer des plafonds qui…
400 vaches mortes : les éleveurs laitiers victimes des éoliennes attendent un ultime rapport
En Loire-Atlantique, deux élevages accusent les éoliennes toutes proches d’entraîner de graves troubles sur leurs animaux. Une…
Brexit : qu’est-ce qui change pour l'agriculture ?
Entre le Royaume-Uni et l’Union européenne à 27, le pire n’est pas arrivé. Il n’y a ni droits de douane ni contingents sur les…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière