Aller au contenu principal

Sécheresse: l'utilisation des jachères autorisée dans 47 départements

La France autorise l'utilisation des jachères pour les éleveurs des départements touchés par la sécheresse.

Le déicit de précipitation s'est accentué au niveau national avec un mois de juillet très sec au niveau ntational.
© S.Bourgeois-archives

Dans un communiqué du 31 juillet, le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie annonce qu'il autorise les éleveurs directement affectés par la sécheresse à utiliser les surfaces en jachère pour faire pâturer leurs troupeaux ou fauche . "Ils bénéficieront d'une reconnaissance de circonstances exceptionnelles et les jachères déclarées en tant que surface d'intérêt écologique (SIE) pourront continuer à être comptabilisées comme SIE pour l'octroi du paiement vert". 47 départements sont concernés:

  • tous les départements des régions Haut-de-France, Grand Est et Ile-de-France ;
  • pour la région Auvergne-Rhône-Alpes : Ain (01), Loire (42), Rhône (69), Isère (38), Ardèche (07), Drôme (26) ;
  • pour la région Bourgogne-Franche-Conté : Côte-d'Or (21), Nièvre (58), Saône-et-Loire (71), Yonne (89) ;
  • pour la région Normandie : Orne (61) ; Seine-Maritime (76), Calvados (14), Eure (27)
  • pour la région Centre – Val de Loire : Cher (18), Eure-et-Loire (28), Loir-et-Cher (41), Loiret (45) ;
  • pour la région Pays-de-la-Loire : Mayenne (53), Sarthe (72) ;
  • pour la région Occitanie : Aveyron (12), Lot (46), Tarn-et-Garonne (82).

Une disposition à effet immédiat

Le déficit de précipitations qui a touché au printemps une large partie du territoire s'est accentué ces dernières semaines avec un mois de juillet très sec au niveau national. Cette sécheresse vient aggraver une situation déjà difficile, suite à des stocks de fourrages diminués à la répétition des sécheresses. D'après la note de conjoncture Prairies du ministère du du 31 juillet, la pousse cumulée d'herbe est en recul de 10 points par rapport à la pousse de référence à la même période. Plus de 40% des régions fourragères sont déficitaires  et 25% sont en déficit important. La situation est particulièrement préoccupante dans le quart nord-est.

Pour bénéficier de cette disposition, il faut adresser un courrier à la DDT (Direction départementale des territoires) " en expliquant les difficultés rencontrées en raison de la sécheresse et la nécessité d'utiliser les jachères et demandant en conséquence la prise en compte des circonstances exceptionnelles," précise le communiqué.

"La répétition de ces épisodes de sécheresse nous renvoie à la question de l'adaptation de notre agriculture au changement climatique. Cette adaptation sera au coeur de notre plan de relance. ", souligne le ministre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière