Aller au contenu principal

[Ration vaches laitières] L’huile de palme sur la sellette au Québec

L’organisation « Les Producteurs de lait du Québec » demandent aux producteurs de lait de cesser l’utilisation de produits contenant de l’huile de palme ou ses dérivés dans l’alimentation de leur troupeau.

© Les Producteurs de lait du Québec

« Nous demandons également aux fabricants d’aliments d’ajuster leurs recettes en conséquence et aux conseillers en alimentation d’appuyer nos producteurs dans les changements alimentaires requis », peut-on lire dans un communiqué publié par l’organisation représentant les producteurs laitiers du Québec.

« Dans ce contexte, nous exigeons également que le gouvernement et les transformateurs appliquent la réciprocité des normes sur tous les produits et ingrédients laitiers importés. » Et d’ajouter : « Les Producteurs de lait du Québec prennent le dossier de l’utilisation du sous-produit de l’huile de palme dans l’alimentation de certaines vaches très au sérieux. Bien que l’utilisation de ce sous-produit soit faite de manière encadrée et en respect des normes gouvernementales en place, nous sommes conscients de la préoccupation environnementale liée à la production d’huile de palme. Il faut noter que les fabricants de nutriments pour l’alimentation animale n’utilisent pas d’huile de palme pure, mais valorisent un sous-produit de celle-ci. »

Le saviez-vous ? Le Québec comptait 4877 exploitations laitières pour une livraison dépassant les 3 milliards de litres de lait en 2019.

En France, l’utilisation est limitée à 0,1 % des aliments

« L’utilisation d’’huile de palme et de ses dérivés ne représentent que 0,1 % de l’alimentation des animaux toutes espèces confondues, c’est donc très faible. Et une bonne partie des approvisionnements à destination de l’élevage se font sous certificat de durabilité », explique Stéphane Radet, directeur du Syndicat national de l’industrie de la nutrition animale (SNIA). Ce dernier se base sur les résultats d’une enquête menée en 2020 par le Céréopa pour le compte de l’association Duralim(1).   

Selon une enquête réalisée par le Ministère de l’agriculture en 2015, « l’huile de palme n’apparaît même pas dans les matières premières couramment utilisées pour l’alimentation des animaux d'élevage », poursuit Stéphane Radet. La prochaine enquête du Ministère est programmée cette année.

(1) Duralim est une plateforme collaborative créée en 2016. Ses membres ont pour ambition d’atteindre, au plus tard en 2025, 100% de matières premières végétales et minérales durables pour nourrir les animaux.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Dans le Cantal, une récolte de seigle forestier dans une vieille prairies de dactyle. © V. Vigier
Dans le Cantal, 1 400 hectares de méteil semé dans des prairies vivantes
Le sursemis de méteil permet de régénérer des prairies dégradées sans les retourner. Retour d'expérience.
« Nous sommes sur des années de mutations avec une prise de risques économiques, admettent Nicolas, Olivier et Vincent (de gauche à droite). Mais le choix d'être bien dans notre métier de paysan en innovant nous fait accepter d'avoir moins de prélèvements sur ces deux années. »  © Gaec La Niro
« En bio, nous faisons le pari de vivre à trois avec 80 hectares, 50 vaches et 3 hectares de légumes »
En Vendée, le Gaec La Niro vient d'installer un troisième associé, et d'investir dans un séchoir en grange thermosolaire. Son…
Aurélien Perret. « Dès que l’on a une fenêtre météo, on sait que le matériel est prêt sous le hangar et qu’on peut démarrer ! » © M. Coquard
« Nous avons notre propre ensileuse d’occasion »
Le Gaec de la Buissonnière, dans le Rhône, récolte l’herbe avec une ensileuse d’occasion achetée en copropriété. Cette solution a…
Les 35 éleveurs du collectif invitent les consommateurs à emprunter les ribines (petits chemins en gaélique) pour renouer le contact avec les agriculteurs.   © S. Duparc
En Ille-et-Vilaine, 35 éleveurs laitiers se lancent dans la création d'une fruitière
Pour mutualiser les contraintes que sont les investissements et le travail supplémentaire liés à la transformation du lait, 35…
Ludovic Serreau, du Gaec des Chesnaies, en Indre-et-Loire, a conçu une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad. © E. Bignon
Une dérouleuse de clôture « maison » montée sur quad
En Eure-et-Loir, le Gaec des Chesnaies est passé en pâturage tournant dynamique. Ludovic Serreau a conçu une astuce qui facilite…
Installé en juillet dernier, le tracker solaire à cellules bifaces pourrait permettre d’économiser 3 944 euros d’électricité par an. © F. Mechekour
[Autonomie en électricité] Le Gaec Philippeau a investi dans un tracker solaire 
Le Gaec Philippeau, dans le Maine-et-Loire, a investi 40 000 euros dans un tracker solaire de 75 m2 pour une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière