Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

Quand les étourneaux plombent les résultats et le moral des éleveurs laitiers

Dans la Manche, la protection des silos de maïs et la distribution le soir sont les seules solutions ayant eu un effet pour limiter les dégâts et pertes économiques.

© GDS 50

Quand plus de 600 000 étourneaux élisent domicile chaque hiver dans une tourbière, la cohabitation avec les 500 exploitations situées dans un rayon de 20 km est tout bonnement impossible. Pour mesurer l’impact de la présence de ces milliers d’oiseaux tous les jours d’hiver dans les élevages, Littoral Normand a mené une étude en 2017  auprès de 35 exploitations environnantes. Le but était de comprendre leurs pratiques face à la présence des étourneaux. Trois groupes d’élevages ont été identifiés en fonction de leur niveau d’implication dans la lutte contre les étourneaux. Les groupes d’éleveurs n’ayant pris aucune mesure particulière (silo ouvert en permanence, distribution de la ration le matin) ou insuffisamment (silo fermé la journée avec distribution le matin pour l’ensilage d’herbe et le soir pour l’ensilage de maïs), ont été impactés.

Des pertes comprises entre 3 600 euros et 9 400 euros

« La baisse des taux, la surconsommation de concentrés liée à la perte de fourrage, l’augmentation du nombre de spores butyriques ont provoqué des pertes économiques évaluées à environ 9 400 euros durant l’hiver par rapport à une exploitation laitière moyenne Littoral Normand (70 vaches à 7 500 kg) », indique Loïc Le Meur, conseiller Littoral Normand. En revanche le groupe des 14 éleveurs ayant décidé de fermer le silo dans la journée et de ne distribuer la ration que le soir a réussi à limiter les pertes économiques à 3 650 euros. Ces mesures ne sont donc que partiellement efficaces. Et elles augmentent la charge de travail et les risques d’accidents (chute du silo…).

Par ailleurs, ce manque à gagner ne tient pas compte d’autres répercussions plus difficiles à évaluer, telles que les quantités de fourrages gaspillées, la baisse de la fécondité et de la fertilité, la baisse de la valorisation des fourrages due à une segmentation de la distribution de la ration (ensilage d’herbe le matin et de maïs le soir), l’impact sur les autres catégories d’animaux (génisses, taurillons…).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

tank à lait
[Coronavirus] La transformation laitière bouleversée par le Covid-19
En plein pic de production laitière, les usines doivent collecter et transformer, tout en réorientant leur…
 © F. Mechekour
Un système pour couper les filets et ficelles des balles
À l’EARL Lucas Gilbert, dans le Pas-de-Calais. Gilbert Lucas a adapté un système sur sa désileuse pour enlever les filets et…
Coronavirus : Mobilisation chez Sodiaal

Les laiteries mettent en œuvre des  mesures pour sécuriser l’activité. Exemple chez la coopérative Sodiaal dans le Nord de la…

Le Covid-19 menace les AOP laitières
Les AOP laitières sont touchées de plein fouet par la crise du coronavirus. Le Conseil national des appellations…
Gisèle Barret, éleveuse du Gaec des deux frères. « La préparation au vêlage est une réponse à beaucoup de problèmes. » © B. Griffoul
Elevage laitier : « J’ai appris à être autonome sur le troupeau »
Dans cette exploitation très diversifiée, les 85 vaches laitières côtoient vergers de pruniers et grandes cultures. Un système…
Covid-19 : quelles mesures s'appliquent aux vétérinaires ?
La profession vétérinaire a pour mission d’assurer la continuité du service auprès des animaux nécessitant des soins qui ne…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière