Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Portage du foncier

En Bretagne, une convention a été signée par le Crédit agricole et la Safer. Elle permet aux jeunes de décaler la reprise du foncier, le temps de se constituer une trésorerie. La Safer acquiert le foncier nu pour une durée de cinq ans, renouvelable une fois. De son côté, la banque apporte le financement nécessaire à cette acquisition. Le dispositif, sorte de location avec option d’achat, est contractualisé entre le jeune et la Safer par une convention d’occupation précaire et provisoire. Le jeune verse une redevance qui sera déduite s’il achète les terres. La convention est signée pour trois ans avec une enveloppe de 10 millions d’euros, soit environ 60 dossiers à répartir entre les quatre départements bretons.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
La vision du métier de producteur de lait par quatre jeunes Triskalia
Améliorer sa valeur ajoutée, communiquer... Quatre jeunes ont témoigné lors d'une journée organisée par la section laitière de…
Vignette
Laïta accélère sur l'internationalisation
Le groupe coopératif du Grand Ouest(1) cherche à réduire sa dépendance à la grande distribution française pour ses…
Vignette
Les systèmes herbagers tirent leur épingle du jeu
Dans les Côtes d'Armor, le Cedapa a comparé les résultats 2016-2017 de 34 fermes herbagères adhérentes à l'association à ceux d'…
Vignette
Agrimédiation étend son réseau

En Bretagne, les situations de conflit entre associés peuvent être résolues par la médiation par les…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière