Aller au contenu principal

Où en est le plan #Value ?

Sodiaal n'attribue pas de volume supplémentaire en 2018, ni de consolidation ni de développement. "Nous faisons une pause cette année, et nous échangerons cet hiver pour voir comment accompagner les projets des adhérents l'année suivante. Nous allons réviser l'ensemble de notre politique volume, indiquait Damien Lacombe, président de Sodiaal, lors d'un entretien au Space. Il faut voir comment la coopérative accompagne les adhérents dans toutes les démarches de différenciation. Aujourd'hui, nous traitons déjà 42 laits différents : AOP, bio, les Laitiers responsables, Bleu Blanc Coeur, C'est qui le patron, non OGM." Les beurres (bio, doux, salé) C'est qui le patron se vendent bien. "On était un peu limité en matière jusqu'à présent et on pourra mieux suivre le marché à partir de maintenant." Les derniers lancements de produits différenciés "amont" sont le lait de consommation Les laitiers responsables et l'emmental à base de lait issu de vaches nourries sans OGM. Sodiaal développera d'autres gammes de produits laitiers à base de laits différenciés, "pour répondre aux demandes de nos clients".

D'autres lancements prévus d'ici la fin de l'année

Le plan de développement de la bio se poursuit. "Nos marchés se développent encore, notamment pour les poudres de lait infantiles. On cherche toujours à accompagner des conversions, notamment dans l'Ouest." L'activité cream cheese pour l'export a démarré au printemps dernier. C'est une activité saisonnière qui, creuse en fin d'année, reprendra en 2019. Enfin, la demande en beurre et crème se développe en Asie.

Ainsi, le mix produit de Sodiaal évolue et continuera d'aller à la recherche de plus de valeur ajoutée. "Nous réduisons notre dépendance aux marques distributeurs (MDD), en renforçant nos marques propres et en développant l'export de produits à valeur ajoutée (cream cheese, lait infantile)", résume Damien Lacombe. 

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Alexis, 28 ans, et Cyril, 32 ans, avec leur père Didier Magnière, 61 ans. « Nous partageons une vraie passion pour la race Simmental et n’aimons pas trop faire du tracteur. »
« Nous avons remis à plat tout notre système de production laitier pour devenir autonomes »
En Côte-d’Or, le Gaec Magniere a repensé totalement son assolement et ses rotations. Il est devenu complètement autonome en…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière