Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

" Nous voulons renforcer la formule de prix du contrat Danone "

L'OP Danone de Haute-Normandie estime que son effort de réduction de volume mérite que la formule prenne une meilleure référence de rémunération des exploitants.

L'OP Danone de Haute-Normandie est en pleine négociation de son contrat, qui prend fin le 30 juin 2019. La négociation porte notamment sur la formule de prix, basée à 50 % sur un " prix de revient " et à 50 % sur un prix de marché. " Nous voulons l'améliorer, indique Hubert Dion, président de l'OP de Haute-Normandie. Notre premier objectif est rempli, à savoir un prix régulier avec moins de 15 €/1 000 litres d'écart entre le maximum et le minimum sur une durée de trois ans. C'est un atout important pour faire des prévisionnels. La formule a permis de mieux rémunérer le lait de 7 €/1 000 litres par rapport au prix de marché sur trois ans. Mais par rapport à l'effort de réduction des volumes que nous faisons, c'est insuffisant. Enfin, notre deuxième objectif n'est pas abouti. La référence à la rémunération des exploitants est encore insuffisante. " L'OP propose de tenir davantage compte du temps de travail réel et d'y mettre une valeur juste du travail des exploitants ; actuellement, c'est un Smic.

L'accord avec Danone comportait une réduction du volume globale des références des adhérents de l'OP. " Nous devons descendre à 215 millions de litres au 1er janvier 2020. Le volume global était de 240 millions de litres en 2016, et 225 millions de litres en 2018. Nous avons du mal à réduire encore. Nous savons que des éleveurs ont le projet d'arrêter, donc cette année nous mettons en place une aide à la cessation, comme d'autres OP Danone, pour les aider à arrêter prématurément. "

Une aide à la cessation aussi en Basse-Normandie

En Basse-Normandie, l'OP a moins de mal à atteindre son objectif. La collecte est passée de 80 à 55 millions de litres en trois ans. Quelques adhérents ont quitté l'OP pour rejoindre la coopérative Isigny sainte mère. Danone développe sa collecte bio et certains se sont convertis. Et en 2018, " l'OP a aidé à la cessation (l'équivalent d'un 13e mois). Au final, on peut dire que les volumes globaux des adhérents de l'OP correspondent aujourd'hui aux besoins industriels de Danone ", déclare Damien Lecuir, président de l'OP Danone Basse-Normandie. Pour ce qui est de la formule du prix du lait, Damien Lecuir est pour l'instant satisfait. " Sur trois ans, elle donne un prix en moyenne supérieur au prix du marché. "

Aujourd'hui, l'enjeu est de valoriser cette formule auprès de la grande distribution, dans l'esprit des EGA. " L'accord passé avec Leclerc est un bon signal, mais il faudrait que d'autres enseignes prennent les mêmes engagements ", espère Damien Lecuir. 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Vous aimerez aussi

Vignette
La vision du métier par quatre jeunes Triskalia
Améliorer sa valeur ajoutée, communiquer... Quatre jeunes ont témoigné lors d'une journée organisée par la section laitière de…
Vignette
Le résultat net 2018 de Savencia baisse

À 54,8 millions d'euros (1,1% du chiffre d'affaires), le résultat net part du groupe Savencia est en…

Vignette
Comment innover pour amener de la valeur ajoutée ?
Créer de l’affectif entre les consommateurs et les éleveurs est un axe fort des innovations actuelles.
Vignette
Le rachat du site de Carhaix est une bonne nouvelle
Sodiaal va gagner 3 à 4 ans dans son plan de développement... tout en soldant la dette de Synutra qui n'a pas su faire monter en…
Vignette
« Ce qui nous motive, c’est le retour aux producteurs »
Entretien avec Thierry Roquefeuil, président de la FNPL, deux semaines après la fin des négociations commerciales sur les marques…
Vignette
Le contrat laitier est à l'initiative de l'éleveur

Suite à la loi issue des EGA, les contrats laitiers entre producteurs et collecteurs transformateurs doivent être mis en…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière