Aller au contenu principal

« Nous n'avons pas de stress de cadence de traite avec notre TPA simple équipement »

Benoît Lechêne, associé du Gaec de Minuet à Vaudrecourt, en Haute-Marne, a opté pour une TPA 2x16 simple équipement pour ses 130 vaches, plutôt qu'un petit roto. Il nous explique les raisons de ce choix qu'il ne regrette pas après cinq années de recul.

© Gaec de Minuet

« En 2016, nous avons investi dans une TPA 2x16 simple équipement de plain-pied, pour traire à deux 120 vaches. Nous avons également étudié la possibilité d’un roto 20 postes, mais l’investissement revenait à 50 000 euros supplémentaires. Pour le même prix que le roto avec décrochage (145 000 euros), on a préféré opté pour une TPA avec compteurs à lait, détecteurs de chaleur, conductivité et chien électrique.

Lire aussi : « Une salle de traite 2 X 8 pour traire 80 vaches en une heure »

« Nous n'avons pas de stress de cadence de traite avec notre TPA simple équipement »

Avec notre TPA, on ne subit pas de cadence, il n’y a pas de stress. J’apprécie aussi la flexibilité de traire seul ou à deux, alors qu’il faut être forcément deux en roto s’il y a post-trempage. Le simple équipement permet d’avoir en permanence les trois quarts des griffes branchées. On trait quasiment 100 vaches par heure à deux et 80 vaches en étant seul. Après moussage, on lave les trayons avec une lavette individuelle, et le post-trempage est systématique. C’est vrai que l’on parcourt de la distance (15 m de longueur de fosse) mais ça circule bien. C’est agréable que les vaches ne donnent pas de coups de pattes ni qu’elles décrochent. On a fait le choix de griffes légères et les bras Fullwood sont ergonomiques. Le confort de traite est renforcé par la présence d’un dôme vitré en toiture, sur toute la longueur de la fosse, qui ramène beaucoup de lumière et s’ouvre avec un verrin. La traite est également peu bruyante ; le local technique étant isolé, on n’entend même pas le compresseur. Et le fait d’avoir prévu l’isolation de la salle de traite est aussi appréciable, hiver comme été.

Les collègues sont agréablement surpris en voyant que la traite avance aussi efficacement avec notre installation. Je pense que le souvenir des anciennes salles de traite en épi simple équipement, souvent équipées de fosse étroite, alimente des a priori négatifs sur le simple équipement, mais en TPA, c’est vraiment une solution intéressante en termes de rapport qualité-prix. D’ailleurs, lors d’un voyage en Angleterre en 2017, je n’ai vu que ça sur les cinq ou six fermes visitées ! »

Lire aussi : "Notre TPA simple-équipement a un bon rapport qualité-prix"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

En août, les abattages de vaches laitières étaient en hausse de +3% par rapport à août 2021.
La décapitalisation laitière s’accélère
Depuis le 1er juillet, et plus nettement au 1er août, le nombre de vaches laitières présentes en élevage…
Baisse de la collecte, hausse des charges... Le prix du lait devrait continuer d'augmenter cette fin d'année.
Le prix du lait poursuit sa hausse
Les perspectives pour la fin d’année 2022 laissent entrevoir une poursuite de la hausse du prix du lait.
manifestation d'agriculteurs devant un tracteur
Les sociétaires Sodiaal du Grand Ouest passent à l'offensive
Très inquiets du prix du lait pratiqué par leur coopérative, des sociétaires Sodiaal de Bretagne et des Pays de la Loire ont…
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
« Winter is coming » et les laiteries tremblent avant d’avoir froid. En cause : la hausse du prix de l’énergie et son possible…
Sébastien Goutagny, Florent Cellier et Mickaël Rageys. « La méthanisation s’imbrique complètement dans notre système d’élevage. L’unité collective alimente en gaz 2 000 foyers et une station de bioGNV. »
« Sur notre exploitation laitière, c’est toujours l’économique qui guide nos choix »
Le Gaec de l’Envolée, dans le Rhône, a misé dès le début sur une stratégie volume en intégrant les conditions de travail et la…
Lactel affiche un objectif de  -5 % de consommation d'eau en 2025 par rapport à 2019.
L’été compliqué de Lactalis
En France, entre pénurie d’eau, inflation et négociation tendue avec la distribution, le transformateur laitier Lactalis revient…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière