Aller au contenu principal

« Nous n'avons pas de stress de cadence de traite avec notre TPA simple équipement »

Benoît Lechêne, associé du Gaec de Minuet à Vaudrecourt, en Haute-Marne, a opté pour une TPA 2x16 simple équipement pour ses 130 vaches, plutôt qu'un petit roto. Il nous explique les raisons de ce choix qu'il ne regrette pas après cinq années de recul.

© Gaec de Minuet

« En 2016, nous avons investi dans une TPA 2x16 simple équipement de plain-pied, pour traire à deux 120 vaches. Nous avons également étudié la possibilité d’un roto 20 postes, mais l’investissement revenait à 50 000 euros supplémentaires. Pour le même prix que le roto avec décrochage (145 000 euros), on a préféré opté pour une TPA avec compteurs à lait, détecteurs de chaleur, conductivité et chien électrique.

Lire aussi : « Une salle de traite 2 X 8 pour traire 80 vaches en une heure »

« Nous n'avons pas de stress de cadence de traite avec notre TPA simple équipement »

Avec notre TPA, on ne subit pas de cadence, il n’y a pas de stress. J’apprécie aussi la flexibilité de traire seul ou à deux, alors qu’il faut être forcément deux en roto s’il y a post-trempage. Le simple équipement permet d’avoir en permanence les trois quarts des griffes branchées. On trait quasiment 100 vaches par heure à deux et 80 vaches en étant seul. Après moussage, on lave les trayons avec une lavette individuelle, et le post-trempage est systématique. C’est vrai que l’on parcourt de la distance (15 m de longueur de fosse) mais ça circule bien. C’est agréable que les vaches ne donnent pas de coups de pattes ni qu’elles décrochent. On a fait le choix de griffes légères et les bras Fullwood sont ergonomiques. Le confort de traite est renforcé par la présence d’un dôme vitré en toiture, sur toute la longueur de la fosse, qui ramène beaucoup de lumière et s’ouvre avec un verrin. La traite est également peu bruyante ; le local technique étant isolé, on n’entend même pas le compresseur. Et le fait d’avoir prévu l’isolation de la salle de traite est aussi appréciable, hiver comme été.

Les collègues sont agréablement surpris en voyant que la traite avance aussi efficacement avec notre installation. Je pense que le souvenir des anciennes salles de traite en épi simple équipement, souvent équipées de fosse étroite, alimente des a priori négatifs sur le simple équipement, mais en TPA, c’est vraiment une solution intéressante en termes de rapport qualité-prix. D’ailleurs, lors d’un voyage en Angleterre en 2017, je n’ai vu que ça sur les cinq ou six fermes visitées ! »

Lire aussi : "Notre TPA simple-équipement a un bon rapport qualité-prix"

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Magalie Lelong. « Grâce aux robots, je peux consacrer plus de temps aux vaches. Je les connais aussi bien que quand j’étais en salle de traite. »
« Avec un robot, c’est 360 jours de bonheur par an »
Au Gaec de la Rue, dans la Manche. Ayant 700 000 litres de lait en plus à produire et 160 vaches à traire, les associés ont opté…
Quelle que soit la longueur de coupe, elle doit être franche pour ne pas défibrer le maïs, et les grains doivent être pulvérisés pour optimiser leur digestion et limiter le gaspillage d’amidon.
Gare aux effets de mode sur la longueur de coupe des ensilages de maïs
Brins courts, brins longs… Le choix de la longueur de coupe est propre à chaque élevage. Il n’y a pas de recommandation…
L'aide couplée aux UGB bovins lait et mixtes sera de 57 €/UGB, avec un plafond de 40 UGB.
Elevage laitier : Où va la PAC version française ?
Entrer dans les écorégimes sera un enjeu fort pour tous les agriculteurs. Voici les grandes lignes du Plan stratégique français (…
Les trois associés, Hélène et Flavien Servot et Maguy Maury, peuvent gérer seuls le fonctionnement des robots.
Deux robots et du pâturage pour 136 vaches
Le Gaec de la Berquerie, dans la Manche, a conçu son bâtiment et son système pour que les vaches soient toujours libres d’aller…
La collecte laitière française reculait moins la première semaine de mars : -1,3 % par rapport à 2020.  © J. Chabanne
Prix du lait : la Coopération laitière prévoit une hausse de 13 à 15 €/1000 l sur 2021
«Nous prévoyons une hausse du prix du lait payé aux producteurs adhérents des coopératives de 13 à 15 euros les 1000 litres pour…
tourteau stocké à la ferme
Dépendance au soja : La diversification des ressources protéiques s'accélère en filière bovin lait
Répondre à la demande en "zéro déforestation". Réduire l'exposition à la volatilité prix. Améliorer le bilan carbone. La…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière