Aller au contenu principal

« Nous avons préparé la fusion de nos troupeaux un an à l’avance »

Au Gaec des trois villages en Mayenne.Une bonne anticipation, une grande rigueur et l’harmonisation des pratiques ont facilité le regroupement fin 2017 des trois exploitations à l'origine du Gaec des trois villages. Un Gaec qui compte six associés et produit plus de 2,2 millions de litres de lait.  

Le 11 octobre 2017, le Gaec Bouverie, le Gaec Ernoult et l’EARL Hamardière, tous trois situés à Thubœuf, en Mayenne, ont officiellement fusionné en une structure unique, le Gaec des trois villages. « Nous sommes parents et nos fermes sont proches, explique Anthony Mézières, un des six associés. Nous avions à peu près la même conduite basée sur deux tiers de maïs et un tiers d’herbe. Nous étions tous en Prim’Holstein avec le même schéma de sélection. Et nous pratiquions l’entraide. Nous avons décidé de fusionner pour avoir des week-ends et des vacances, mettre nos moyens en commun et restructurer nos fermes. » Le Gaec regroupe aujourd’hui Anthony et ses parents Jean-Marc et Véronique, François Mézières, un cousin, Damien Ernoult, également cousin, et sa mère Marie-Paule. Il produit 2,240 millions de litres de lait et 85 ha de céréales avec une surface de 244 ha. Les 220 vaches sont désormais regroupées sur l'un des trois sites qui a été agrandi.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Jérôme et Céline Humbert et leurs trois filles Florine, Alix et Olympe. « Notre vie privée et notre vie professionnelle ne sont pas séparées, et cela nous convient bien. » © A. Conté
Le choix de Céline d’abandonner son métier d’institutrice pour les vaches laitières est payant !
En Meurthe-et-Moselle, Céline et Jérôme Humbert ont réussi à mettre en place un système robotisé qui leur permet de produire à…
Sébastien Bonnevialle et Jordan Logier (à gauche), son salarié et futur associé, qui va s’engager dans un stage parrainage de sept mois tout en menant les démarches d’installation. © B. Griffoul
« Notre élevage laitier peut sortir un deuxième revenu avec la même structure »
Après avoir longtemps exploité seul, Sébastien Bonnevialle, en Haute-Loire, projette de s’associer avec son salarié. Si les…
Florent Charpentier. « J’ai vu rapidement des résultats palpables en gérant mieux les vaches taries. » © F. Charpentier
Vaches taries : « Même des choses simples m’ont permis vite de progresser »
En Meurthe-et-Moselle, Florent Charpentier a adopté de nouvelles pratiques pour ses vaches taries depuis quelques mois, sans gros…
Remise symbolique des primes 2020 aux éleveurs laitiers Merci!  © Agromousquetaires
Les éleveurs laitiers Merci ! ont touché une prime de plus de 1,9 million d'euros
Intermarché et Agromousquetaires ont annoncé avoir versé pour l'année 2020 une prime de 1,8 million d'euros aux 257 éleveurs…
La technologie de Zelp est encore en test dans les centres de recherche de Cargill notamment.  © Zelp
Un "masque" pour réduire les émissions de méthane des vaches
C'est plutôt un licol que Cargill et Zelp développent, avec une technologie d'oxydation du méthane rejeté lors de l'expiration…
Les vaches taries sont logées dans des logettes larges de 1,25 m et disposent d’un abreuvoir de 2 m de large. Les pH urinaires sont dans les clous. © SCEA de Virly
« Foin et concentrés au menu de la préparation au vêlage de nos 160 laitières »
À la SCEA de Virly, dans l’Indre, les hautes productrices reçoivent désormais, trois semaines avant vêlage, une ration sèche à…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière