Aller au contenu principal

 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »

Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la santé et la production des 38 laitières.

Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône
© A. Batia

 « On a vu un vrai changement depuis que l’on a réhaussé la barre au garrot de 15 cm il y a un an. C’est incroyable, maintenant nos vaches se couchent dès qu’elles arrivent dans une logette. On a beaucoup moins de vaches debout. Même les vieilles qui peinaient à se relever retournent plus fréquemment à l’auge. Nos logettes avec matelas dataient de 2003. Réglées aux normes de l’époque, elles n’étaient plus adaptées. Nous le savions, mais on ne voyait pas comment s’y prendre… Le fait d’avoir fait le diagnostic logettes et d’avoir clairement vu à la caméra que les vaches restaient aussi longtemps debout sans se coucher, nous a poussés à agir.

 

Comme il s’agit d’anciennes logettes, il a fallu chercher un compromis. Un métallier du coin nous a fourni des rallonges sur mesure pour les poteaux (100 €). On a tout déboulonné, fixé les rallonges, remonter la barre au garrot et raccroché les logettes dessus. Le chantier nous a pris 3 jours à 5 (un jour par rangée de 14 logettes). Mais ça valait le coup ! Dès que la première rangée a été faite, les vaches y allaient beaucoup plus. Les bas-flancs sont aujourd’hui un peu trop hauts, mais pour augmenter la hauteur de la barre au garrot, on n’avait pas le choix, il fallait monter l’ensemble. Du coup, certaines ont un peu tendance à s’allonger en diagonale. Elles se couchent comme au pré. Elles sont plus à l’aise et souffrent moins des pattes. Rien qu'avec du repos, nos laitières produisent 500 l supplementaires et les primipares démarrent beaucoup mieux. C’est positif aussi pour la dermatite. On est moins embêté qu’avant. Seul bémol : un peu plus de bouses dans les logettes. Mais c’est un moindre mal ! »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Magalie Lelong. « Grâce aux robots, je peux consacrer plus de temps aux vaches. Je les connais aussi bien que quand j’étais en salle de traite. »
« Avec un robot, c’est 360 jours de bonheur par an »
Au Gaec de la Rue, dans la Manche. Ayant 700 000 litres de lait en plus à produire et 160 vaches à traire, les associés ont opté…
Quelle que soit la longueur de coupe, elle doit être franche pour ne pas défibrer le maïs, et les grains doivent être pulvérisés pour optimiser leur digestion et limiter le gaspillage d’amidon.
Gare aux effets de mode sur la longueur de coupe des ensilages de maïs
Brins courts, brins longs… Le choix de la longueur de coupe est propre à chaque élevage. Il n’y a pas de recommandation…
Les trois associés, Hélène et Flavien Servot et Maguy Maury, peuvent gérer seuls le fonctionnement des robots.
Deux robots et du pâturage pour 136 vaches
Le Gaec de la Berquerie, dans la Manche, a conçu son bâtiment et son système pour que les vaches soient toujours libres d’aller…
tourteau stocké à la ferme
Dépendance au soja : La diversification des ressources protéiques s'accélère en filière bovin lait
Répondre à la demande en "zéro déforestation". Réduire l'exposition à la volatilité prix. Améliorer le bilan carbone. La…
La collecte laitière française reculait moins la première semaine de mars : -1,3 % par rapport à 2020.  © J. Chabanne
Prix du lait : la Coopération laitière prévoit une hausse de 13 à 15 €/1000 l sur 2021
«Nous prévoyons une hausse du prix du lait payé aux producteurs adhérents des coopératives de 13 à 15 euros les 1000 litres pour…
Un projet bâtiment, ça ne s’improvise pas
Un projet bâtiment, ça ne s’improvise pas
Une enquête auprès de 456 éleveurs laitiers français ayant construit un bâtiment depuis moins de dix ans a été menée au printemps…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière