Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

« Notre luzerne est séchée en vrac grâce à un méthaniseur »

En Mayenne, une dizaine d’élevages, dont le Gaec Bregaint-Gérault, valorisent la chaleur d’un méthaniseur pour sécher 700 tonnes de fourrages. Un partenariat gagnant-gagnant.

La luzerne, les Prim’Holstein du Gaec Bregaint-Gérault, à Montaudin, ont l’habitude d’en consommer. Mais pour la luzerne séchée en vrac, il a fallu attendre la mise en route en juillet 2016 d’un méthaniseur à une quinzaine de kilomètres de l’exploitation. Au départ, le projet prévoyait de sécher des balles, mais cela s’est avéré trop compliqué à gérer. Il fallait que les balles se touchent pour éviter les fuites d’air chaud dans le séchoir. Elles ne devaient pas être trop serrées pour que l’air puisse passer mais suffisamment pour pouvoir les manipuler. « L’utilisation d’une presse engendrait des pertes de feuilles. Alors qu’avec le vrac, on ne perd quasiment rien », explique Étienne Fruchet, de la chambre d’agriculture de la Mayenne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Anthony, Christian et Evelyne Ripoche. « Cette technique nous a bluffés. Désormais, à tout moment de la journée, les vaches accèdent exactement à la même composition de ration. » © DR
« Nos vaches ne trient plus grâce au compact feeding »
Le Gaec Ripoche, dans le Maine-et-Loire, ajoute de l’eau à la ration pour obtenir un mélange condensé et homogène. Tel le…
Alain Piet. « Le simple fait d’ajouter de l’eau dans la ration a boosté la production laitière. » © E. Bignon
Compact feeding : "Je ne reviendrai pas en arrière"
Le Gaec du Puits, dans le Maine-et-Loire, converti au compact feeding depuis un an et demi, prépare sa ration en…
Loren Duhameau. « Pour faire ce métier, il faut vraiment être mordu. Il y a des jours où j’ai envie de tout arrêter. Mais tant que j’ai du soutien, ça va. » © J. Pertriaux
« Les femmes ont autant leur place que les hommes ! »
À Caligny dans l’Orne, Loren Duhameau s’est installée en individuel à 25 ans. Une installation précipitée par des circonstances…
Un rail électrifié fixé à al charpente guide la pailleuse. © C. Armager
Bâtiment d’élevage : « La pailleuse suspendue améliore nos conditions de travail »
À la tête d'un troupeau de 85 laitières, les associés du Gaec Amarger, dans le Cantal, ont investi dans une pailleuse suspendue…
carcasse de vache laitière Prim'Holstein
[Covid-19] Les prix des vaches de réforme baissent début avril
Les abattages de vaches laitières de réforme et les prix baissent depuis le début du confinement (semaine 12). Les prix baissent…
L'élevage de 380 vaches de Henning Münster,  380 vaches dans le Schleswig-Holstein. © Élevage Münster
Allemagne : prix du lait à 280 à 300 €/1 000 l dès mai ?
Avril n’est que le début de la crise. En Allemagne, les perspectives de prix du lait à six mois ne sont guère enthousiasmantes.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière