Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Etude Europe du Nord de l'Institut de l'élevage
L'Irlande veut préserver une image "verte"

L'Irlande pourrait encore augmenter sa collecte laitière et dépasser le cap de 10 millions de tonnes en 2025. Toutefois, la pression environnementale monte.

pâturage en Irlande
© BTPL - Archives

Les contraintes environnementales et la crainte d'un Brexit sans accord sont les nuages qui assombrissent l'horizon irlandais jusque là radieux. La collecte irlandaise a cru d'environ 50% entre 2010 et 2018. Elle pourrait encore augmenter malgré la contrainte foncière, et dépasser le cap de 10 millions de tonnes en 2025, si l'Etat parvient à inciter des allaitants à cesser leur activité. Les éleveurs peuvent aussi augmenter la productivité du cheptel. Toutefois, la pression environnementale monte. L'élevage herbivore irlandais sera concerné par le plan européen visant la réduction du plafond des émissions d'ammoniac et d'émissions d'oxydes d'azote. Et des associations de protection de l'environnement s'alarment de la détérioration de la qualité de l'eau des estuaires au sud du pays, où prédomine l'élevage intensif. 

L'attractivité du métier d'éleveur laitier est une force. Avec des systèmes herbagers à bas coût, les élevages sont rentables. Ils ont profité de l'après quota. Toutefois, les transformateurs semblent moins enclins à poursuivre la logique de volumes. Le président de Glanbia estime excessive et non tenable la croissance actuelle de la production. Il préconise de privilégier la création de valeur à la croissance des volumes.

Une autre force est la très bonne image de l'Irlande dans le monde entier, grâce à Origin green, le plan des filières d'élevage. Son objectif d'améliorer la visibilité des produits irlandais comme issus d'élevages durables, pour créer un avantage compétitif sur le marché export, est réussi.

Chiffres clés : 18 300 exploitations laitières en 2016, 5 290 kg/vache, 167 €/t de charges hors rémunération du travail de l’exploitant

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Pas si facile de mettre en place une procédure de désinfection !
Alors que tout semble fait dans les règles, on se heurte parfois à un échec. Analyse du cas d’un élevage de 150 vaches pourtant…
[Météo agricole] 2019 : un record de chaleur en Europe
Portail réussir
2019 a été « l’année la plus chaude jamais enregistrée en Europe ». Dépassant de 1,2 °C la moyenne de 1981-2010 utilisée en…
Depuis dix jours avec un déplacement de caillette et maintenant avec un ulcère perforant. © J.-M. Nicol
Le mufle ou les naseaux sales

Quand la bête vient juste de manger de l’ensilage, il est normal que des particules restent…

Adama Ibrahim Diallo, président de l’UMPL/B, avec Fatimata Diallo et Halimata Sanné, qui dirigent chacune une mini-laiterie, au Sommet de l’élevage. © B. Griffoul
Développer le lait local au Burkina Faso
L’Afdi Auvergne aide à organiser la filière et apporte un soutien financier pour sécuriser la chaîne du froid des mini-laiteries.
Lorsque l’on réduit l’abreuvement d’une vache de 50 %, on peut diminuer sa production laitière de 20 %. © C. Pruilh
Quand l’eau génère des problèmes en cascade
Baisse de production laitière, cellules, diarrhées, mauvais nettoyage du matériel de traite… Les écueils liés à des défauts de…
Prim’Holstein, la sortie du nouvel ISU reportée en 2021
Prévu pour être appliquée lors de l’indexation d’avril 2020, la nouvelle formule de l’ISU de la race Prim’Holstein ne le sera…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière