Aller au contenu principal

Etude Europe du Nord de l'Institut de l'élevage
L'Irlande veut préserver une image "verte"

L'Irlande pourrait encore augmenter sa collecte laitière et dépasser le cap de 10 millions de tonnes en 2025. Toutefois, la pression environnementale monte.

pâturage en Irlande
© BTPL - Archives

Les contraintes environnementales et la crainte d'un Brexit sans accord sont les nuages qui assombrissent l'horizon irlandais jusque là radieux. La collecte irlandaise a cru d'environ 50% entre 2010 et 2018. Elle pourrait encore augmenter malgré la contrainte foncière, et dépasser le cap de 10 millions de tonnes en 2025, si l'Etat parvient à inciter des allaitants à cesser leur activité. Les éleveurs peuvent aussi augmenter la productivité du cheptel. Toutefois, la pression environnementale monte. L'élevage herbivore irlandais sera concerné par le plan européen visant la réduction du plafond des émissions d'ammoniac et d'émissions d'oxydes d'azote. Et des associations de protection de l'environnement s'alarment de la détérioration de la qualité de l'eau des estuaires au sud du pays, où prédomine l'élevage intensif. 

L'attractivité du métier d'éleveur laitier est une force. Avec des systèmes herbagers à bas coût, les élevages sont rentables. Ils ont profité de l'après quota. Toutefois, les transformateurs semblent moins enclins à poursuivre la logique de volumes. Le président de Glanbia estime excessive et non tenable la croissance actuelle de la production. Il préconise de privilégier la création de valeur à la croissance des volumes.

Une autre force est la très bonne image de l'Irlande dans le monde entier, grâce à Origin green, le plan des filières d'élevage. Son objectif d'améliorer la visibilité des produits irlandais comme issus d'élevages durables, pour créer un avantage compétitif sur le marché export, est réussi.

Chiffres clés : 18 300 exploitations laitières en 2016, 5 290 kg/vache, 167 €/t de charges hors rémunération du travail de l’exploitant

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Simon, Hadrien et Hugues Bellenguez. « L’adhésion au groupe lait de Simon lors de son installation, nous a permis de prendre rapidement conscience que nos charges étaient trop élevées. »
« Nous produisons deux fois plus de lait à moindre coût »
Au Gaec du Calvaire, dans le Pas-de-Calais. Grâce au groupe lait et au soutien de son père, Simon Bellenguez a réussi à produire…
L’élevage de Renato Aceto, dans le Sud de l’Italie, envisage de traire plus de 1 000 vaches avec le concept de traite par lots VMS d’ici le printemps 2022.
DeLaval propose un nouveau concept pour la traite robotisée
Traire des lots de vaches à heures fixes avec des robots, tel est le principe du concept VMS Batch milking dédié à l’optimisation…
Michel Lacoste était éleveur laitier dans le Cantal et président du Cnaol
Décès de Michel Lacoste, président du Cnaol

Le Cnaol (AOP laitières), la FNPL ainsi que l’interprofession laitière annoncent, le 22 novembre, le décès de…

Collecte de lait par la Société laitière des Monts d'Auvergne chez les éleveurs du Massif du Sancy pour la fabrication de Saint-Nectaire AOP. Salarié de la laiterie chez l'éleveur près du camion, dans la cour de ferme. Industrie agroalimentaire.
Prix du lait en hausse et collecte en baisse en France en septembre
La hausse du prix du lait conventionnel ne suffit pas à couvrir toutes les hausses de charges. Le prix du lait bio recule pour le…
Les trois associés Philippe, Pierre-Louis et Damien. «On apportait du foin séché en grange depuis 2016, mais les résultats n'étaient pas ceux attendus.C'est l'apport d'eau qui a permis de valoriser la ration.»
« Nous couplons séchage en grange et méthanisation »
Dans les Côtes-d’Armor, l’EARL Dolo est passée d’un système basé sur l’ensilage d’herbe et de maïs au foin séché en grange pour…
Les incertitudes - météo, Covid-19, demande chinoise - pèsent sur les équilibres des marchés laitiers.
Les prix des produits laitiers très élevés en octobre novembre
Les cotations de beurre, crème, poudre de lait, de lactosérum, fromages européens... affichaient des niveaux particulièrement…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière