Aller au contenu principal

« L’intérêt du traitement sélectif contre les strongles digestifs est indéniable »

Aurore Boishardy, vétérinaire en Mayenne, est convaincue de l’intérêt pour les éleveurs et l’environnement de cibler les traitements. Son application sur le terrain va bousculer certaines habitudes.

Aurore Boishardy. « L’administration d’éprinomectine en sous-cutané est la seule solution pour faire un traitement sélectif efficace et sans délai d’attente pour le lait. » © C. Bée
Aurore Boishardy. « L’administration d’éprinomectine en sous-cutané est la seule solution pour faire un traitement sélectif efficace et sans délai d’attente pour le lait. »
© C. Bée

« Nous avons participé à l’étude de Nadine Ravinet, enseignante-chercheuse à Oniris-Nantes, dédiée au traitement sélectif des vaches laitières contre les strongles digestifs. Nous avons commencé à mettre en place la méthode proposée dans des élevages lors de l’hiver 2019-2020. La pandémie de Covid-19 nous a malheureusement coupés dans notre élan », indique Aurore Boishardy, vétérinaire en Mayenne.

Cette dernière est convaincue de l’intérêt de cette pratique. « Le traitement systématique des génisses et des vaches n’est ni nécessaire, ni économique. Il peut favoriser la résistance des strongles digestifs aux produits antiparasitaires. Son impact sur la faune présente dans les prairies (bousiers…) peut conduire à une baisse de rendement et de la qualité de l’herbe. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
La contractualisation de la viande issue du cheptel laitier, c’est maintenant
À compter du 1er janvier 2023, la contractualisation voulue par la loi Egalim 2 devient obligatoire pour les vaches de…
Dans le Grand Ouest, 46 % des exploitations étaient en situation critique en 2021 !
Les trésoreries des exploitations laitières du Grand Ouest sont préoccupantes
L’Observatoire de l’endettement et des trésoreries montre une situation 2021 meilleure que 2020 en moyenne pour les éleveurs…
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière