Aller au contenu principal

L'étiquetage Ferme France veut se lancer en décembre

Une note synthétique pour évaluer un produit sur des enjeux environnementaux, de bien-être animal... et pour aider le consommateur à se repérer. C'est l'objectif de Ferme France.

Ghislain de Viron, de la FNPL, et Maximilien Rouer, fondateur de Ferme France.
© C. Pruilh

" Notre objectif est que les premiers produits notés sur leur performance sociétale globale soient disponibles en magasin d'ici le mois de décembre ", a annoncé Maximilien Rouer, l'un des fondateurs de Ferme France, lors du Salon de l'agriculture. Ferme France est une association qui a pour but la construction d'un étiquetage des produits, simple et fiable pour le consommateur. L'étiquetage mettra en avant une note synthétique sur six enjeux : environnement, nutrition santé, bien-être animal, traçabilité, contribution à l'économie locale (dont fait partie le retour de valeur aux producteurs) et intérêt général.

36 adhérents ont construit le système de notation

Pour ces six enjeux, 36 objectifs et 185 catégories d'actions seront notées. " Ce n'est pas un cahier des charges. C'est un système de notation, coconstruit par les adhérents de l'association, à partir des référentiels existants. La note concerne les exploitations agricoles, les transporteurs, abattoirs et transformateurs. " Mi-février, Ferme France comptait 36 adhérents, dont Terrena, Sodiaal, la FNPL, Bleu Blanc Cœur... " 60% de la distribution est représentée ", avec Système U, Intermarché, Carrefour, Auchan.

" Aujourd'hui, nous présentons notre travail aux associations de consommateurs, environnementalistes et welfaristes, et en fonction de leurs réactions, nous ferons évoluer notre système de notation ", indique Maximilien Rouer. Le travail de pondération des actions est en cours. Mais dans l'esprit de Ferme France, les notes les plus élevées vont aux actions les plus efficaces, c'est-à-dire celles qui répondent le mieux à l'enjeu et qui sont facilement déployables.

La FNPL adhère à Ferme France depuis un an. " Nous voulons être acteur de ce travail, plutôt que de nous faire imposer des choses. Le but est de nous rapprocher du consommateur final. Nous défendons aussi la question de la juste rémunération de l'éleveur ", résume Ghislain de Viron.

Le consommateur verra donc la note synthétique établie par Ferme France sur le produit. Et une application lui permettra d'accéder à plus d'informations. Avec cette application, il pourra aussi sélectionner les produits suivant ses propres critères.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
La forme des paddocks est modulable
Au lieu d’opter de façon cartésienne pour des paddocks rectangulaires, pourquoi ne pas adapter la forme des parcelles pour lever…
Le Gaec a choisi le tapis du constructeur Geoffroy (Nièvre) car il proposait une auge en acier galvanisée alors que, pour les concurrents, il fallait la construire. Elle est posée sur une dalle en béton. © CA 15
Dans le Cantal : un tapis d’alimentation pour gagner de la place dans la stabulation
Dans ce bâtiment rénové, le remplacement d’une table d’alimentation par un tapis d’affourragement a permis de doubler le nombre…
De meilleures carrières avec des vêlages précoces
La ferme expérimentale des Trinottières publie une synthèse de ses vingt années d’essais sur l’élevage des génisses. Le parcours…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière