Aller au contenu principal

Le prix du lait Savencia rattrapé par l'environnement concurrentiel

Au premier trimestre 2020, Savencia n'a pas employé les indicateurs de la formule du prix du lait utilisés en 2019. L'industriel invoque un trop gros écart avec ses concurrents.

Guillaume Migault, de Savencia, et David Renault, président de l'OP Cleps Ouest, lors de l'AG de l'OP.  © C. Pruilh
Guillaume Migault, de Savencia, et David Renault, président de l'OP Cleps Ouest, lors de l'AG de l'OP.
© C. Pruilh

Le prix du lait Savencia fait partie des meilleurs prix du lait conventionnel en France. Le groupe fromager a de bonnes valorisations et la formule appliquée depuis 2018 utilise des indicateurs qui reflètent le mix produits de l'entreprise. En 2019, le prix moyen de base était de 342,92 euros/1000 litres, soit 19,57 euros de plus qu'en 2018. L'écart était d'environ 14 euros avec le prix Sodiaal et Lactalis.

Mais voilà, le groupe estime qu'il ne peut plus se permettre d'être déconnecté de ses concurrents Lactalis et Sodiaal. « On ne dit pas qu'il faut s'aligner sur les prix de Sodiaal et de Lactalis. On dit qu'il faut faire attention aux écarts de prix entre nos fromages et ceux comparables de ces deux concurrents, pour ne pas perdre de parts de marché et maintenir nos volumes de ventes. Donc quand on regarde l'environnement, cela veut dire que l'on regarde le prix de vente des fromages et les volumes vendus », a expliqué Guillaume Migault, de Savencia, à l'assemblée générale de l'OP Cleps Ouest qui avait lieu en mars dernier. Et ceci a un impact sur le prix du lait.

Dégât collatéral du prix bas de Sodiaal

À l'issue d'une négociation entre l'association d'OP Sunlait et Savencia, le prix de base pour le 1er trimestre 2020 ressort à 340,28 euros pour 1000 litres (moyenne nationale). C'est un prix "à valoir",  c'est-à-dire réajustable de façon rétroactive à la hausse ou à la baisse quand un accord sur la formule de prix sera conclu entre Sunlait et Savencia. Avec les indicateurs 2019, le prix aurait été d'environ 350 euros.

Lors de l'AG, les éleveurs ont exprimé leur amertume sur le fait que la formule de prix ne supporte pas l'épreuve des marchés. « L'environnement concurrentiel joue comme un plafond qui empêche notre prix de monter », résume David Renault, président de l'OP Cleps Ouest. Savencia pourrait en effet payer mieux le lait. Ses résultats le permettent et l'issue des négociations commerciales semble favorable.

L'OP Cleps Ouest, très dynamique

Cette organisation de producteurs livrant Savencia compte 613 adhérents (décembre 2019), en majorité situés dans la Manche et en Ille-et-Vilaine, ainsi que dans le Calvados, l'Orne et la Mayenne. 

La somme des volumes contractuels sur 2019 était de 335,2 millions de litres. Le coefficient de réalisation atteint 99,47%. Près de 1,7 million de litres ont été attribués par Savencia pour 17 installations ; c'est du volume en plus pour l'OP.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Eleveur laitier
Antoine Thibault, éleveur, évoque ses dettes : émotion sur twitter
Dans une série de messages sur Twitter, l’éleveur laitier plus connu sous le pseudonyme d’AgriSkippy a brisé un tabou dans l’…
Sylvia Marty et Jean-François Cornic. « L’augmentation des taux et celle des effectifs compensent partiellement la baisse du litrage ; mais ce qui nous importe le plus, c’est la plus-value sur la qualité de vie. »
« Monotraite : nous y sommes passés cinq ans après l’installation »
À la Ferme de la Meuh, dans le Morbihan, les vaches sont traites toute l’année une seule fois par jour. Depuis un an et demi, les…
Benoît Fontaine, associé du Gaec des deux vallées.
« Des chemins en béton : le meilleur investissement que j'ai fait ! »
Le Gaec des deux vallées, dans la Manche, est très satisfait de son chemin en béton de 780 mètres sur deux mètres de large, que…
Il faut éviter les virages serrés en entrée et sortie de boviduc.
Le boviduc pour aller pâturer en toute sécurité plus loin et plus vite
Le coût du boviduc dépend de la largeur de la route, des réseaux enterrés et du besoin de terrassement. Si cela est possible, il…
L'inconvénient du chemin cailloux et sable en couche de finition, est qu'il demande un entretien régulier.
Les matériaux à privilégier pour vos chemins de pâturage
Des matériaux disponibles sur l'exploitation et à proximité : telle est l’option à privilégier pour vos chemins de pâturage. Mais…
Pour Hervé, Romain et Alain Perron, « une bonne marge brute, qui implique une bonne efficience des intrants, favorise un bon bilan carbone ».
Le choix de la robotisation pour l'efficacité et la qualité de vie
Le Gaec de l’Ellé, dans le Morbihan, a choisi progressivement de robotiser la traite et l’alimentation du troupeau pour limiter…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière