Aller au contenu principal

Le prix du lait Savencia à 345 €/1000 l pour le 2e trimestre

La formule de prix n'est pas encore totalement finalisée. L'association d'OP Sunlait et Savencia divergent encore sur la façon de calculer la valeur PGC France.

En moyenne nationale, le prix de base issu de la nouvelle formule est de 345 €/1000 l pour avril, mai et juin 2019. "Ce prix bénéficie de la bonne tenue des marchés des produits industriels et des PGC export. Ainsi que de l'effet des EGA et des hausses de tarifs obtenues par l'entreprise auprès des distributeurs, même s'il n'y a pas encore une totale prise en compte de nos coûts", commente Denis Berranger, président de Sunlait, association de dix OP, rassemblants 2000 livreurs Savencia.  

La formule repose sur le mix-produits de l'entreprise : 44% de PGC France, 13% de produits industriels et 43% de PGC export. Pour les produits industriels, une moyenne de trois indicateurs de marché France, Allemagne et Pays-Bas, est suivie. Pour les PGC export, la formule suit les cotations des fromages d'exportation (gouda, edam, emmental) de ces trois pays. Pour les PGC France, il n'y a pour l'instant pas de suivi d'indicateurs de prix de vente. "Nous sommes encore en discussion sur ce point. Nous préférons négocier ce prix, en fonction de nos prix de revient et d'autres éléments (aléas, besoins d'investissement...)", indique Denis Berranger.

Une formule pas encore en conformité par rapport à la loi EGA

Aujourd'hui 25 avril, Sunlait et Savencia divergent toujours sur la construction du prix PGC France. Pour Sunlait, "notre proposition tarifaire doit faire l'objet d'un accord avec Savencia avant les négociations commerciales avec la grande distribution . Mais Savencia ne veut pas s'engager sur un prix calculé à partir des coûts des producteurs, avant les négociations avec les GMS. L'entreprise ne veut s'engager que sur un prix à postériori, qui résultera d'un ruissellement des hausses qu'elle aura réussi à obtenir de la distribution. Nous estimons qu'il n'y a pas de raison que ce soit toujours aux producteurs de prendre le risque."

Sunlait espère conclure un accord d'ici la fin du semestre pour pouvoir signer les avenants au contrat et ainsi être en conformité par rapport à la loi EGA (ou Egalim).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Le tournesol se montre moins souple qu’un maïs pour une récolte au stade optimal. Ici, le stade apparaît un peu dépassé. Seuls les deux premiers étages foliaires devraient être sénescents.
L’ensilage de tournesol en élevage laitier, un essai qui reste à transformer
La coopérative Agrial a testé l’ensilage de tournesol aux niveaux agronomique et zootechnique. Le premier bilan conclut à une…
Dans le Grand Ouest, 46 % des exploitations étaient en situation critique en 2021 !
Les trésoreries des exploitations laitières du Grand Ouest sont préoccupantes
L’Observatoire de l’endettement et des trésoreries montre une situation 2021 meilleure que 2020 en moyenne pour les éleveurs…
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Le prix du lait en Europe monte encore en septembre
Malgré la baisse des cotations laitières, le prix du lait continue de progresser légèrement dans certaines laiteries. Les prix…
Chaque exploitation agricole (sauf bio et HVE niveau 3) devra pouvoir justifier de deux conseils stratégiques phytosanitaires par intervalle de cinq ans.
Ce qu’il faut savoir sur la nouvelle réglementation phyto
Le conseil stratégique phytosanitaire est une nouveauté obligatoire introduite dans la foulée de la séparation de la vente et du…
La protection des races menacées reste au programme des MAEC pour la PAC 2023-2027, comme la  froment du Léon.
Pac : Ne pas louper les MAEC !
Si vous avez peu d’efforts à fournir pour entrer dans une MAEC, il serait dommage de passer à côté. Les éleveurs bio auront…
Danone propose aux éleveurs des volumes de lait supplémentaires à produire, mais peine à augmenter suffisamment le prix.
En Normandie, Danone revalorise le prix du lait
Face à un prix calculé par la formule contractuelle trop bas par rapport à l’inflation des coûts en élevage, Danone a revalorisé…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière