Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Le prix du lait Lactalis à 330 €/1 000 l tient compte des EGA

Pour le 1<sup>er</sup> trimestre 2019, un accord a été trouvé sur le prix du lait de base, entre l'Unell - Union nationale des éleveurs livreurs Lactalis - et le groupe Lactalis.

L'accord entre l'Unell et Lactalis fixe pour mars la part PGC France à 355 €/1 000 l en 38-32 ; un niveau comparable à un prix de 370-375 €/1 000 l à taux réels.
© C. Pruilh

En janvier, février et mars, le prix de base sera de 330 €/1 000 l (moyenne France en 38-32), " soit une hausse de 14 euros pour 1 000 litres par rapport au premier trimestre 2018 ", indique Claude Bonnet, président de l'Unell(1). Ce prix comprend une saisonnalité positive de 2,2 €/1 000 l. " Il a fallu négocier, mais le contexte général est plus positif en ce début d'année avec la loi sur les EGA qui oblige les différents acteurs à tenir compte des coûts de production. "

" Cet accord a été construit à partir de la nouvelle formule de prix (utilisée partiellement en 2018) identifiant les marchés des PGC France (NDLR : 50 % de la formule), des PGC exports (20 %) et celui des produits industriels. L'accord fixe pour mars la part PGC France à 355 €/1 000 l en 38-32, en lien avec les conditions générales de vente (CGV) envoyées à la grande distribution. C'est un niveau comparable à un prix de 370-375 €/1 000 l à taux réels ", détaille Claude Bonnet.

Transformer l'essai à l'issue des négociations commerciales

Ces annonces semblent encore loin du 396 €/1000 l de prix de revient calculé par l'Institut de l'élevage et repris par le Cniel. " C'est une première marche à gravir. Avant une seconde évolution. "

Pour confirmer ces niveaux de prix pour la part PGC France sur le reste de l'année, " les hausses tarifaires demandées par Lactalis au titre du prix du lait, et fléchées comme telles, devront être acceptées par la grande distribution ", souligne Claude Bonnet. Reste à voir quelle sera l'issue des négociations commerciales entre la grande distribution et Lactalis.

(1) 9 OP sont adhérentes de l'Unell, ce qui représente 3 600 exploitations et 1,8 milliard de litres de lait.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Vignette
Désinfection et vide sanitaire s'imposent contre la cryptosporidiose
Principale cause de diarrhées néonatales chez le veau, la cryptosporidiose nécessite la mise en place de mesures de biosécurité…
Vignette
Cinq pistes pour réduire les coûts de construction
Couverture, bardage, maçonnerie, charpente, lieu d’implantation… Traquer les dépenses inutiles, poste par poste, peut permettre d…
Vignette
" J’utilise un herbomètre connecté "

« Quand je me suis installé en 2011, nous ensilions 40 ha de maïs. Cela nous coûtait 24 000 € par an…

Vignette
Un accord cadre entre l’OP bio Seine et Loire et Lactalis
L'accord porte sur un plan de progrès et une formule de prix bio intégrant pour moitié le prix de revient.
Vignette
Coup de mou passager du marché à terme laitier ?
L’activité du marché à terme pour les produits laitiers cotés par EEX à Leipzig connaît des fluctuations conjoncturelles. À long…
Vignette
Comment doubler le poids des génisses entre la naissance et 60 jours
Si le doublement du poids à 60 jours n’est pas atteint, soit la génisse a eu un ou des problèmes sanitaires (diarrhées,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière