Aller au contenu principal

Salon de l'agriculture : La Villarde fera son show au SIA

SIA : six vaches et six génisses de race Villard-de-Lans seront présentes au Salon international de l’agriculture cette année. Des jeunes de l’association « Graines d’éleveurs » feront défiler les génisses le mardi 25 février à 13h30 sur le ring de présentation. La race sera également à l’honneur sur le stand du parc naturel régional du Vercors (Pavillon 1).

© OSRAR

 

Après avoir frôlé l’extinction avec seulement 170 femelles recensées au milieu des années 1970, la Villard-de-Lans connaît un regain d’intérêt dans sa région. Cette race mixte est à l’origine localisée sur quatre communes de l’Isère du secteur des Quatre-Montagne du Massif du Vercors (Villard-de-Lans, Autrans, Méaudre et Lans-en-Vercors). Elle doit son salut à un plan de sauvegarde efficace encadré par l’Institut de l’élevage lancé en 1976, le soutien important du parc naturel régional du Vercors, l’appui technique de l’organisme de sélection (OS RAR) et de l’entreprise de sélection Auriva, l’AOP Bleu du Vercors-Sassenage ( L'AOP Bleu du Vercors-Sassenage est porteuse pour la Villarde) et bien sûr une poignée d’éleveurs motivés. « Aujourd’hui, l’effectif tourne autour de 430 femelles dont une cinquantaine au contrôle laitier », relate Jean-Philippe Chesney, technicien à l’organisme de sélection des Races Alpines Réunies. Cet effectif est cependant suffisant pour assurer la sauvegarde de la race d’autant que 40 000 doses de semences de taureaux issus de 10 familles sont stockées dans les cuves du centre d’insémination. Le dernier taureau a été collecté il y a une quinzaine d’années. « Seulement quatre familles sont actuellement utilisées à grande échelle. Les autres sont utilisées avec plus de prudence, leur niveau laitier semblant largement en retrait », explique Jean-Philippe Chesney.

Au moins 3 % des effectifs dans chaque troupeau

L’évolution du cahier des charges du fromage AOP Bleu du Vercors – Sassenage (400 tonnes par an) offre un nouveau dynamisme à la race. Ce dernier impose en effet depuis janvier la Villarde dans les troupeaux engagés dans l’AOP à hauteur de 3 % des effectifs au minimum. Pour relever ce défi, des mesures ont été mises en place dès 2015. « Des transplantations embryonnaires ont été effectuées sur les meilleures vaches. Vendeurs d’animaux et acheteurs ont été mis en relation. L’objectif est aujourd’hui quasiment atteint, il manque moins de cinq vaches pour que tous les troupeaux respectent le cahier des charges de l’AOP. Autre objectif atteint : restaurer la Villlarde dans son terroir d’origine afin qu’elle devienne l’emblème de l’AOP Bleu du Vercors-Sassenage », explique Jean-Philippe Chesney.

Pour en savoir plus : www.osrar.fr

 

Le saviez-vous ? La race est présente pour la première fois au concours général agricole de Paris en 1895 dans la section « Races diverses » et sous son appellation « Race Villard-de-Lans » en 1916. La race est alors à son apogée et on dénombre plus de 15 000 vaches indique l’Organisme de sélection des races alpines réunies.

 

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

En août, les abattages de vaches laitières étaient en hausse de +3% par rapport à août 2021.
La décapitalisation laitière s’accélère
Depuis le 1er juillet, et plus nettement au 1er août, le nombre de vaches laitières présentes en élevage…
Baisse de la collecte, hausse des charges... Le prix du lait devrait continuer d'augmenter cette fin d'année.
Le prix du lait poursuit sa hausse
Les perspectives pour la fin d’année 2022 laissent entrevoir une poursuite de la hausse du prix du lait.
manifestation d'agriculteurs devant un tracteur
Les sociétaires Sodiaal du Grand Ouest passent à l'offensive
Très inquiets du prix du lait pratiqué par leur coopérative, des sociétaires Sodiaal de Bretagne et des Pays de la Loire ont…
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
Les industriels laitiers appréhendent l’hiver
« Winter is coming » et les laiteries tremblent avant d’avoir froid. En cause : la hausse du prix de l’énergie et son possible…
Sodiaal annonce des prix du lait en hausse
Le prix du lait conventionnel d'octobre est compris entre 428 et 443 € les mille litres selon les régions et leur saisonnalité du…
Sébastien Goutagny, Florent Cellier et Mickaël Rageys. « La méthanisation s’imbrique complètement dans notre système d’élevage. L’unité collective alimente en gaz 2 000 foyers et une station de bioGNV. »
« Sur notre exploitation laitière, c’est toujours l’économique qui guide nos choix »
Le Gaec de l’Envolée, dans le Rhône, a misé dès le début sur une stratégie volume en intégrant les conditions de travail et la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière