Aller au contenu principal

Lait : Actualité agricole et agroalimentaire de la filière lait dédiée aux agriculteurs, éleveurs de vaches laitières.

E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

La Prospérité étend sa collecte de colostrum en Normandie

Doubler les volumes et améliorer la qualité du colostrum collecté sont les deux objectifs de la coopérative des Hauts-de-France.

Prospérité fermière Ingredia(1), la coopérative des Hauts-de-France, sort de ses frontières pour développer sa collecte de colostrum avec quatre partenaires normands : Maîtres laitiers du Cotentin (717 exploitations) et Littoral normand (3 742 élevages) en Basse-Normandie, et Sodiaal Union et Yseo en Haute-Normandie. Sur la Basse-Normandie, la collecte a démarré en novembre dernier. "Les éleveurs répondent présents ; 260 contrats ont été signés avec la Prospérité à la mi-janvier", indique Littoral normand (contrat sans engagement de volume ni de durée). Sur la Haute-Normandie, le lancement a eu lieu en janvier.

Un débouché en nutrition humaine

Pour la Prospérité, le colostrum est une diversification. La coopérative dispose d'une unité de traitement et de séchage du colostrum."Entre 2014 et 2017, nous avons développé la collecte de colostrum sur notre région, auprès de nos adhérents et d'autres éleveurs (Sodiaal, Danone...). Nous avons un partenariat avec Eurial en Loire-Atlantique et l'ULM en Lorraine. En 2019, nous avons collecté environ 300 000 litres auprès de 1 089 exploitations. Avec la collecte normande, nous voulons multiplier notre collecte par deux pour répondre à la demande. Les débouchés sont dans l'alimentation animale (marchés français et européens), dans la nutrition humaine (Asie) et même dans la cosmétique (Asie)", expose Serge Capron, président de la Prospérité fermière.

Une prime à la qualité

L'autre enjeu pour la Prospérité est de collecter du colostrum de bonne qualité. "Pour inciter les éleveurs à améliorer qualité du colostrum, nous avons mis une prime à la qualité, qui va de 0,80 €/l pour une qualité faible (Brix à 22) à 4 €/l pour une excellente qualité (plus de 33 Brix)."

Les partenaires sont très intéressées par cette démarche. "C'est une façon d'aider les éleveurs à améliorer la performance de leur élevage, en travaillant sur le tarissement et la préparation au vêlage. Et en améliorant la santé des veaux et la croissance des génisses, car le colostrum va en priorité aux veaux de l'élevage cela va sans dire. C'est le surplus qui peut être congelé s'il est de qualité et vendu à la Prospérité." En moyenne, pour un élevage de 80 vaches qui parvient à livrer 7,65 l/VL de colostrum de bonne qualité avec un prix moyen de 2,50 €/l, cela représente un revenu de 1530 € annuel.

(1) 900 fermes, soit 1400 adhérents

Pour en savoir plus

Littoral normand met en ligne des vidéos sur le colostrum. Retrouvez la première vidéo, sur les bonnes pratiques de prélèvement du colostrum pour son évaluation au réfractomètre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Les incendies vont accentuer le déclin de la production laitière australienne.  © beau/stock.adobe.com
Lait : la production australienne mal en point

Les incendies que l'Australie subit depuis novembre 2019 ont particulièrement frappé le Sud-Est du pays…

 © J.-C.Gutner - archives
Prix du lait : Des accords tarifaires prometteurs

Trois grandes annonces d'accord tarifaire entre un transformateur laitier et un distributeur ont été…

logo Sodiaal
Label Bas Carbone : Sodiaal annonce 95 fermes laitières engagées en 2020
En 2020, ces exploitations de la coopérative Sodiaal font partie d'un projet pilote de labellisation de la réduction de leur…
Négociations commerciales 2020 : la coopération laitière contate des avancées mais...
Si les négociations commerciales se déroulent dans un climat apaisé avec certaines enseignes de la distribution, les attentes…
Au Salon de l’agriculture : En Prim’Holstein, Du Bon Vent Janna Cama s’impose

115 Prim’holstein dont 15 rouges étaient en compétition le 24 février au SIA. Le Juge Etienne Adam a décerné le prix de grande…

Rien que dans le Maine-et-Loire, 5 500 sangliers ont été prélevés en 2018, 6 600 en 2019. Il y a eu 194 dossiers d’indemnisation en 2018 et il y en avait déjà 223 en novembre 2019. © D. Granger
Dégâts de cultures : Tous d'accord pour réguler les populations de sangliers !
Face aux dégâts agricoles croissants, agriculteurs, forestiers et chasseurs s’accordent désormais sur la nécessité de réduire le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.20€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière