Aller au contenu principal

La méthode Ecométhane de Bleu-Blanc-Coeur certifiée Label Bas Carbone

La méthode de réduction du méthane Ecométhane est désormais certifiée Label Bas Carbone, ouvrant des possibilités de compensation carbone pour les éleveurs.

Remise Écométhane à des éleveurs engagés dans la démarche.
Remise Écométhane à des éleveurs engagés dans la démarche.
© Bleu Blanc Cœur

Le Ministère de la Transition Ecologique a validé le 23 août la labellisation bas-carbone de la démarche Ecométhane de l’association Bleu-Blanc-Coeur. La méthode s’appuie sur une technique de réduction des émissions de méthane d’origine digestive par l’apport dans la ration des bovins laitiers d’aliments riches en acide alpha-linoléïque, apporté par le pâturage, la luzerne ou encore la graine de lin traitée selon un procédé spécifique de Valorex (Tradilin). La technique est complétée par une méthode de mesure indirecte de la réduction d’émission de méthane à partir du profil en acides gras du lait. La méthode donne la possibilité aux exploitations, via un porteur de projet, de faire reconnaître par l’état ses réductions d’émissions et de se faire rémunérer par un partenaire volontaire.

Un premier appel à projet a été lancé par Bleu-Blanc-Coeur avec l’appui du collectif Pur Projet. L’association recherche des financeurs souhaitant compenser leurs émissions de carbone en aidant au déploiement de la méthode Ecométhane sur des élevages. L’enseigne de distribution POC et le Festival de Cannes sont déjà volontaires. «L’enseigne POC souhaiterait dans un premier temps compenser les émissions de CO2 de 9 de ses magasins répartis sur toute la France, a indiqué Valentin Guillaumel, de Bleu-Blanc-Coeur, lors du Space. Un premier projet va commencer en Ille-et-Vilaine avec un potentiel de 100-150 éleveurs. Notre objectif est d’atteindre une rémunération de 45 à 60 €/t de CO2 pour les éleveurs.»

Lire aussi : Près de 400 éleveurs de bovins engagés dans le label bas carbone

L’engagement des éleveurs qui portera sur 5 ans impliquera d’autoriser le laboratoire à analyser les acides gras du lait une fois par mois et à remplir chaque mois sur une plate-forme web les données nécessaires aux calculs (production laitière, nombre de vaches, teneur en oméga-3 de la ration). Un compteur de réduction du méthane leur permettra de visualiser les baisses réalisées. Ecométhane pourra s’articuler avec d’autres méthodes existantes comme CarbonAgri.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Ferme des 1000 vaches: les porteurs du projet déboutés par le Conseil d'Etat
Dans une décision rendue le 23 septembre, le Conseil d’État a rejeté le pourvoi de la société exploitant la ferme des 1000 vaches…
Le chantier du nouveau bâtiment pour les vaches taries du Gaec Losser.
« Avec la hausse des prix des matériaux, notre nouveau bâtiment coûte 20 % plus cher que prévu »
Alexis Losser, un des quatre associés du Gaec Losser, en plaine d’Alsace dans…
La collecte des cinq principaux bassins exportateurs a été moins dynamique en juillet, comparée au printemps.
Des marchés laitiers fermes en lait conventionnel
À la mi-septembre, les cotations des produits laitiers se redressent.
Le robot d'alimentation sur roues alimenté par une cuisine revient, pour un troupeau de 300 VL, plus cher qu'une remorque mélangeuse ou qu'une désileuse automotrice, selon l'étude.
Combien coûte un robot d’alimentation aux 1000 litres de lait ?
L’enquête sur l’automatisation de l’alimentation en élevage bovin, publiée en 2020 par l’Idele et les chambres d’agriculture des…
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable
HADN : SILpp2, une couverture de silo consommable

« Fini les bâches en plastiques qui font perdre un temps fou et causent de nombreuses difficultés à chaque fois qu'…

« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
« Avec la bio, nous vivons bien avec 60 vaches à 8 500 litres »
Dans la Loire, le Gaec des Gauds a réussi sa conversion bio, sans baisse de productivité laitière, mais avec une profonde…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière