Aller au contenu principal

La filière laitière maintient sa feuille de route France Terre de Lait

Malgré la crise, l’interprofession laitière entend poursuivre le travail collectif engagé avec France Terre de lait et publie le premier rapport de responsabilité sociétale de la filière. 

« Donnons-nous au moins la capacité d'avoir une cellule de crise au niveau européen », a plaidé Thierry Roquefeuil auprès du ministre de l'Agriculture. © A. Conté
« Donnons-nous au moins la capacité d'avoir une cellule de crise au niveau européen », a plaidé Thierry Roquefeuil auprès du ministre de l'Agriculture.
© A. Conté

« Notre feuille de route, c’est le plan de filière France Terre de lait ; malgré la crise, aucun des quatre collèges de l'interprofession ne veut s’extraire de cette dynamique », a affirmé Thierry Roquefeuil, président du Cniel en assemblée générale le 9 septembre. L’enjeu prioritaire est de redonner sa juste valeur aux produits laitiers, de montrer qu’ils ont leur place dans une alimentation saine, durable et accessible à tous. « Nous avons écouté les attentes de la société. Le sens de notre démarche de responsabilité sociétale est d’objectiver les pratiques, en s'engageant à être transparent. »

France Terre de Lait se décline en quatre axes de performances. Un axe économique et social pour rémunérer les producteurs et améliorer les conditions de travail ; un axe de performance sanitaire pour garantir un haut niveau d’hygiène et de qualité des produits laitiers ; un axe de production et transformation durable, notamment pour le bien-être animal et l’environnement ; et un axe de performance alimentaire.

Un engagement sur des objectifs et de la transparence

Le premier rapport de responsabilité sociétale de la filière vient d’être publié par le Cniel : il est accessible sur www.franceterredelait.fr. À l’image des rapports extra-financiers des grandes entreprises, il présente les chiffres et messages clés de la filière, sa stratégie, sa gouvernance, et les dialogues initiés depuis deux ans avec les représentants de la sphère citoyenne (ONG…). « Le cœur du rapport, ce sont les huit engagements (deux par axe) pris par la filière en précisant avec quels indicateurs ils vont être mesurés et suivis, et quels sont les plans d’action pour atteindre les objectifs fixés », a expliqué Thierry Geslain, en charge de la RS de la filière.

« C’est grâce à ce travail collectif au travers de France Terre de Lait, que nous avons pu être réactifs lors de l’incendie de Lubrizol et la crise de la Covid-19, a souligné Thierry Roquefeuil. Ce travail a permis d’établir une confiance réciproque et les bases d’une solidarité et responsabilité partagées. »

« Il faut continuer à avancer sur les quatre axes du plan », a de son côté défendu Marie-Thérèse Bonneau, présidente du collège producteurs du Cniel. Car ce plan a été mis en place pour faire face à une situation douloureuse après les crises de 2009 et 2015-2016. Il reconnaît le rôle de chaque maillon. « La dynamique est enclenchée mais nous sommes encore loin du résultat final. »

Les plus lus

Éliane Riou. « Dans notre nouvelle TPA 2x16, nos mettons 1h15 pour traire 140 vaches à deux, hors lavage. Une traite rapide et fluide, sans effort physique, c’est 100 % de plaisir ! »
« Dans une salle de traite, ce sont les détails qui font toute la différence »
Au Gaec de Kermouster, dans le Finistère, les associés ont mûri leur projet pour limiter les efforts physiques à la traite grâce…
Olivier et Béatrice Piron. « Nous privilégions un système très simple avec peu de vaches, pour rester efficaces tout en veillant à l'aspect travail. »
« Avec nos 49 vaches laitières, prévention rime avec efficacité économique »
L’EARL Les chapelles, en Ille-et-Vilaine, se distingue avec un système intensif mêlant maïs toute l’année et herbe pâturée.…
Le choix de griffes plus légères et de tuyaux en silicone soulage les bras et les épaules.
« Rénover la salle de traite pour tenir jusqu’à la retraite ! »
Dans le Finistère, le Gaec du Bois Noir a agrandi et rééquipé sa salle de traite, en vue de réduire la durée et la pénibilité de…
Prix du lait : Sodiaal abandonne son prix B
À partir du 1er avril, le prix B disparaît chez Sodiaal. Un « prix unique » sera mis en place pour l’ensemble de la…
Alexis, 28 ans, et Cyril, 32 ans, avec leur père Didier Magnière, 61 ans. « Nous partageons une vraie passion pour la race Simmental et n’aimons pas trop faire du tracteur. »
« Nous avons remis à plat tout notre système de production laitier pour devenir autonomes »
En Côte-d’Or, le Gaec Magniere a repensé totalement son assolement et ses rotations. Il est devenu complètement autonome en…
Le Casdar Ergotraite inclut une analyse biomécanique des mouvements par « motion capture ».
Traite : des hauteurs de quais trop souvent inadéquates
La hauteur des planchers mammaires à la traite a un impact important sur la posture du trayeur et le risque de troubles musculo-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière