Aller au contenu principal

Charlène Julien, éleveuse dans le Calvados
« J’ajoute du kéfir au lait distribué aux veaux »

"Depuis quelques mois, nous avons modifié nos pratiques d’abreuvement des veaux. Nous leur distribuons désormais du lait kéfir. Comme le lait yoghurt, il s’agit d’un lait fermenté, mais il s’avère plus riche en probiotiques (lactobacilles, levures). L’idée est d’ensemencer la flore intestinale pour améliorer l’immunité des veaux. Pour constituer la « base » de départ, j’ai récupéré un peu de lait kéfir chez un voisin qui en utilisait déjà. Mais on peut aussi s’approvisionner dans certains magasins bio qui en vendent sous forme de grains à mélanger au lait.

Concrètement, après chaque traite, j’ajoute 10 à 40 litres de lait (selon la quantité nécessaire aux veaux) au fond de cuve préalablement fermenté. Le mélange se fait dans une grande poubelle. J’utilise du lait riche en cellules, et surtout pas celui issu de vaches traitées aux antibiotiques. Il faut s’y prendre à l’avance pour que le mélange fermente (24 h). Je garde toujours une dizaine de litres pour relancer la fermentation pour le lendemain. Le plus difficile, c’est de gérer la température. S’il fait trop chaud, le mélange caille très vite, et au contraire quand il fait froid, il a du mal à prendre. L’idéal serait d’avoir une pièce ou une armoire avec une température stable.

Après une semaine de colostrum, les veaux reçoivent un mélange composé pour moitié de lait kéfir et pour moitié de lait classique. Je ne distribue pas plus d’un litre à 1,5 litre aux plus jeunes car le mélange assez épais a tendance à boucher les tétines. Pour les veaux plus âgés, je peux plus facilement monter les quantités de lait kéfir. La distribution s’effectue deux fois par jour, à température ambiante après homogénisation au fouet. Le mélange est appétent, seuls deux veaux ont un peu rechigné à boire.

Nous n’avons pas vérifié les croissances mais les veaux poussent bien et ils ont un beau poil. Par rapport à l’an dernier sur la même période, nous avons eu beaucoup moins de problèmes de cryptosporidiose. Je ne sais pas si c’est lié au kéfir car nous avons modifié d’autres pratiques. Chaque veau dispose désormais d’un seau tétine individuel et les caillebottis des cases individuelles sont en plastique (et plus en bois), donc plus faciles à désinfecter."

Un mélange riche en probiotiques

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Amédée Perrein, gérant de la société Silphie France. « La silphie améliore l’autonomie en protéines. Elle peut être distribuée à des vaches laitières à hauteur de 30 %. » © Silphie France
La silphie, une pérenne remise au goût du jour
Avec plus de 3 000 hectares implantés en France 2021, la surface en silphie a été multipliée par trois par rapport à 2020. Après…
Le kernza est loin d'avoir livré tous ses secrets.  © O. Duchene
Le kernza, une graminée pérenne
Encore très peu connu, le kernza est une plante multiusage : fourrage, grain, agronomique, voire énergétique.
Damien Lacombe, président de Sodiaal
Sodiaal: un résultat courant 2020 tout juste à l’équilibre
La coopérative laitière annonce en 2020 un résultat courant consolidé à 1,3 millions d’euros, et un Ebitda au même niveau qu’en…
Le moha est plutôt destiné à la fauche. Ici, une variété tardive, pour optimiser la valeur alimentaire.  © Cérience
Le moha, pour produire en peu de temps
Plus utilisé que le millet perlé, le moha est réputé monocoupe. Il est pourtant capable de repousser et d'offrir une deuxième…
En dehors de la période hivernale, les veaux devront obligatoirement à partir de six semaines, avoir accès à une aire extérieure et/ou pouvoir pâturer.  © F. Mechekour
Le nouveau règlement européen bio se précise
Le règlement européen s’appliquera au 1er janvier 2022. Les changements les plus importants concernent les bâtiments.
Bcel Ouest, Evolution, GDS Bretagne et Copavenir fusionnent
Annoncée cet automne, la fusion entre Evolution, Bcel Ouest, GDS Bretagne et Copavenir sera effective à compter du 1 er…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 100€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière