Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

MESSAGE ABONNES IMPORTANT

Afin d'être sûr de recevoir nos futures publications quelle que soit l’évolution de la situation sanitaire, activez votre compte numérique au plus vite en complétant vos informations.

J’active mon compte numérique

En Montbéliarde : Eva Jura annonce un bon bilan pour 2019

L’organisme de sélection jurassien a maintenu son activité l’année dernière, mais a accusé un déficit de 400 000 euros. Explications.

Nicolas Perrodin, président d'Eva Jura : « Nous avons augmenté le prix du génotypage de 4 euros pour le proposer au prix coûtant de 30 euros par génotypage. »
© F. Mechekour

« 2019 a été une année plutôt bonne. Nous avons maintenu notre activité au contrôle laitier, en insémination et à l’export », explique Nicolas Perrodin, le président d’Eva Jura. Pour rappel, la coopérative est née de la fusion entre Jura Bétail et Jura Conseil Elevage en décembre 2017. Elle a reçu l’agrément d’organisme de sélection en juillet 2019.

Ainsi le nombre de femelles inséminées s’est maintenu à près de 52 000. Quelques 44 450 inséminations premières ont été réalisées avec des taureaux de race Montbéliarde et 11 % en croisement industriel.

Côté sélection, 1236 veaux mâles ont été génotypés et 83 veaux mâles ont été achetés et sont rentrés à la station de Crançot. 41 taurillons (gammes JB junior, JB Espoir et JB Sexé) ont été mis en service. Par ailleurs, 8732 femelles ont été génotypées en grande partie pour et à la demande des éleveurs.

A l’international, Eva Jura a commercialisé 219 000 doses de semences dans 27 pays et 1267 animaux dans sept pays.

Une hausse de prix de 4 euros par génotypage

Avec 754 adhérents au contrôle de performance au 30 juin 2019, ce service rassemble 90 % des élevages jurassiens. Cela représente 45 000 vaches, soit près de 60 vaches en moyenne par élevage.

Malgré le maintien de son activité, Eva Jura a accusé un déficit de 400 000 euros. « Ce déficit résulte d’une augmentation de tarif très faible depuis dix ans », précise Nicolas Perrodin. La coopérative a par conséquent décidé d’en augmenter certains jusqu’à 5 %. C’est notamment le cas du contrôle laitier. « Nous avons également augmenté le prix du génotypage de 4 euros pour le proposer au prix coûtant de 30 euros par génotypage. »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

tank à lait
[Coronavirus] La transformation laitière bouleversée par le Covid-19
En plein pic de production laitière, les usines doivent collecter et transformer, tout en réorientant leur…
[Video] Astuce : un système pour couper les filets et ficelles des balles
À l’EARL Lucas Gilbert, dans le Pas-de-Calais. Gilbert Lucas a adapté un système sur sa désileuse pour enlever les filets et…
vaches laitières au cornadis
[Covid-19] Quatre leviers pour baisser les livraisons de lait de ce printemps
Dans le contexte du coronavirus, l'Institut de l'élevage rappelle quatre leviers qui permettent de répondre à l'appel d'écrêter…
Le Covid-19 menace les AOP laitières
Les AOP laitières sont touchées de plein fouet par la crise du coronavirus. Le Conseil national des appellations…
Coronavirus : Mobilisation chez Sodiaal

Les laiteries mettent en œuvre des  mesures pour sécuriser l’activité. Exemple chez la coopérative Sodiaal dans le Nord de la…

Gisèle Barret, éleveuse du Gaec des deux frères. « La préparation au vêlage est une réponse à beaucoup de problèmes. » © B. Griffoul
Elevage laitier : « J’ai appris à être autonome sur le troupeau »
Dans cette exploitation très diversifiée, les 85 vaches laitières côtoient vergers de pruniers et grandes cultures. Un système…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière