Aller au contenu principal

En Montbéliarde : Eva Jura annonce un bon bilan pour 2019

L’organisme de sélection jurassien a maintenu son activité l’année dernière, mais a accusé un déficit de 400 000 euros. Explications.

Nicolas Perrodin, président d'Eva Jura : « Nous avons augmenté le prix du génotypage de 4 euros pour le proposer au prix coûtant de 30 euros par génotypage. »
© F. Mechekour

« 2019 a été une année plutôt bonne. Nous avons maintenu notre activité au contrôle laitier, en insémination et à l’export », explique Nicolas Perrodin, le président d’Eva Jura. Pour rappel, la coopérative est née de la fusion entre Jura Bétail et Jura Conseil Elevage en décembre 2017. Elle a reçu l’agrément d’organisme de sélection en juillet 2019.

Ainsi le nombre de femelles inséminées s’est maintenu à près de 52 000. Quelques 44 450 inséminations premières ont été réalisées avec des taureaux de race Montbéliarde et 11 % en croisement industriel.

Côté sélection, 1236 veaux mâles ont été génotypés et 83 veaux mâles ont été achetés et sont rentrés à la station de Crançot. 41 taurillons (gammes JB junior, JB Espoir et JB Sexé) ont été mis en service. Par ailleurs, 8732 femelles ont été génotypées en grande partie pour et à la demande des éleveurs.

A l’international, Eva Jura a commercialisé 219 000 doses de semences dans 27 pays et 1267 animaux dans sept pays.

Une hausse de prix de 4 euros par génotypage

Avec 754 adhérents au contrôle de performance au 30 juin 2019, ce service rassemble 90 % des élevages jurassiens. Cela représente 45 000 vaches, soit près de 60 vaches en moyenne par élevage.

Malgré le maintien de son activité, Eva Jura a accusé un déficit de 400 000 euros. « Ce déficit résulte d’une augmentation de tarif très faible depuis dix ans », précise Nicolas Perrodin. La coopérative a par conséquent décidé d’en augmenter certains jusqu’à 5 %. C’est notamment le cas du contrôle laitier. « Nous avons également augmenté le prix du génotypage de 4 euros pour le proposer au prix coûtant de 30 euros par génotypage. »

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Lait.

Les plus lus

Un salarié a été embauché pour la traite du soir, cinq jours par semaine et un dimanche sur trois. © R. Marqué
Au Gaec Dyna'Milk en Ille-et-Vilaine : « Nous avons vendu le robot et réinvesti dans une salle de traite pour nos 125 vaches »
À l’occasion de son agrandissement, le Gaec Dyna’Milk a fait machine arrière sur la stratégie de traite. Les associés ont préféré…
Olivier Granjard, éleveur dans le Rhône © A. Batia
 « Nous avons beaucoup moins de vaches debout dans les logettes »
Au Gaec Granjard dans le Rhône, la modification de la hauteur de la barre au garrot a eu un impact positif sur le bien-être, la…
Classement des groupes laitiers dans le monde, par chiffre d'affaires
Le top 20 des laiteries dans le monde en 2020
Les deux transformateurs laitiers leader en Chine poursuivent leur progression dans le classement Top 20 de la Rabobank pour…
"Le génotypage nous permet d'élever moins de génisses"
En ciblant le renouvellement sur les meilleures génisses et vaches, le Gaec Cadro atteint aujourd'hui 125 points d'ISU contre 101…
Gildas Lannuzel (à gauche) avec son apprenti Jean-Baptiste Colin. « Après mon accident, l’équipement m’a permis de gérer 90 % des inséminations à distance sans diminuer les résultats de repro du troupeau. » © DR
[Détection des chaleurs] « J’utilise des boucles auriculaires et des colliers »
Dans le Finistère, Gildas Lannuzel détecte les chaleurs de ses 65 Holstein avec 30 boucles auriculaires. Pour les génisses, il a…
Florian Salmon. « La diversité des systèmes de production rend plus difficile l’investissement collectif en matériel. »  © F. Mechekour
« Je cible mes investissements sur l’atelier lait »
En Ille-et-Vilaine, Florian Salmon a misé sur des robots de traite, la délégation de la distribution de la ration des vaches, le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 8.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir lait
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière Réussir lait
Consultez les revues Réussir lait au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière laitière